Allegorithmic

Le géant du logiciel Adobe annonce le rachat d’Allegorithmic, société bien connue du monde de la 3D. Cette dernière est à l’origine des logiciels Substance Designer et Substance Painter, devenus ces dernières années des références en ce qui concerne la création de textures et matériaux.
Basée en France, Allegorithmic dispose de clients dans des secteurs variés : jeux vidéo mais aussi cinéma, VFX, télévision, automobile, architecture, etc.

Ce rachat est parfaitement logique pour Adobe : Allegorithmic complète ses outils actuels et lui permet d’entrer un peu plus dans le secteur 3D. Un domaine dans lequel l’entreprise a mis un pied via certaines fonctions et plusieurs de ces outils : Dimension, Photoshop, After Effects, Premiere Pro.
De plus, Allegorithmic s’appuyait sur des licences perpétuelles mais aussi sur… un système d’abonnement : ce dernier colle parfaitement avec le modèle économique du géant.

Sur le plan économique, d’ailleurs, Adobe ne cache pas son intention d’incorporer ces achats au sein du Creative Cloud.

Sébastien Deguy, fondateur d’Allegorithmic, a de son côté publié un article autour du rachat. Il voit ce dernier comme son « moment Peter Jackson » entre les premiers films du réalisateur et son essor via Le Seigneur des Anneaux : la reconnaissance de nombreuses années de travail et un changement de direction.
Il évoque une « équipe étendue » mise en place par Adobe et des synergies avec les outils du nouveau propriétaire. Il exprime à la fois son enthousiasme et ses peurs face à l’avenir et aux changements énormes qui l’attendent, mais se montre confiant : Adobe « ne rachète pas pour détruire, dénaturer les produits et équipes ou fermer les marchés », avance-t-il. Il rappelle qu’After Effects, Behance ou encore Photoshop sont déjà des rachats.

Si le communiqué de presse d’Adobe ne détaille pas le montant du rachat, l’éditeur explique toutefois que « de nouvelles offres » seront proposées dans le courant de l’année autour de ces nouveaux produits. Allegorithmic précise que rien ne change sur les licences et abonnements actuels mais confirme que de nouvelles offres « plus flexibles » seront faites d »ici quelques mois.
Il conviendra évidemment de s’intéresser, le moment venu, au détail de ces offres. Nous aurons donc l’occasion de revenir sur ce sujet.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite