Image default

Mowgli : retour sur le film d’Andy Serkis, ses effets et son animation

Mowgli

Mi décembre, nous étions revenus sur le film Mowgli réalisé par Andy Serkis et visible sur Netflix. Le sujet avait généré une discussion intéressante dans les commentaires, certains étant déçus par le résultat (ce qui était aussi notre cas), d’autres saluant une volonté de proposer un résultat qui s’écarte nettement des versions très adoucies par Disney.

En complément, nous vous invitons à consulter chez The Art of VFX une interview du superviseur VFX global du projet, Nigel Denton-Howes, ainsi que du superviseur de l’animation Max Solomon de Framestore.
Le duo évoque notamment la collaboration avec Andy Serkis, la répartition des effets visuels, la performance capture mais aussi l’animation : de façon intéressante, Max Solomon parle de “transposition” de la performance capture et souligne bien que le processus, loin d’être automatisé et purement informatique, a nécessité le talent d’animateurs chevronnés. Le character design des personnages, qui a divisé le public, est également abordé.
Enfin, on y apprend que sur les 1500 plans truqués du projet, les plus complexes se situent durant la séquence des singes.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

X