Accueil » Telltale annonce sa fermeture, 250 personnes renvoyées brutalement

Telltale annonce sa fermeture, 250 personnes renvoyées brutalement

Telltale

Le studio de développement Telltale, basé en Californie, était notamment connu pour ses jeux axés sur la narration. On leur doit l’adaptation de The Walking Dead sous forme épisodique : les joueurs pouvaient suivre les volets successifs et influer sur l’avancée du scénario par leurs choix. Egalement sortis de Telltale : Wolf Among Us et Game of Thrones : A Telltale Game Series.

Malheureusement, les ventes n’ont pas été à la hauteur ces derniers mois, et l’entreprise va devoir fermer ses portes suite à ce que Telltale qualifie de « défis insurmontables ». Environ 250 postes sont supprimés, et il ne reste en place que 25 employés qui auront pour mission de compléter les contrats en cours.

Le CEO Pete Hawley indique dans le communiqué avoir eu « le coeur lourd » en voyant les nombreux employés de Telltale quitter l’entreprise.

Du côté des employés, le coeur est lourd également, mais pas forcément pour les mêmes raisons.
Brandon Cebenka, désormais ex character artist chez Telltale, a publiquement exprimé son amertume. Il indique ainsi :

« Aucune des nuits blanches ou des longues heures durant le week-end pour tenter de boucler un jeu à temps ne m’ont apporté d’indemnités de licenciement aujourd’hui. Ne faites pas d’heures supplémentaires si vous n’êtes pas rémunérés. Protégez votre santé. Les entreprises ne se soucient pas de vous. »

Emily Grace Buck, ex narrative designer chez Telltale, confirme l’absence d’indemnités de licenciement et précise que 250 personnes environ ont été renvoyées (certains médias parlaient initialement de 225 personnes).
Elle souligne par ailleurs la brutalité de la décision et la manière dont elle affectera les personnes concernées : l’assurance maladie liée à l’entreprise ne couvrira les personnes renvoyées que pour une semaine, et le type de contrat de nombreux employés les empêchera de toucher des indemnités de chômage. Autres points mis en avant : le fait que des personnes renvoyées étaient entrées en poste très récemment (voire la semaine passée) et qu’au moins l’une d’elles avait spécifiquement déménagé de l’autre bout des USA pour entrer dans le studio. Pire : il s’avère qu’une personne du studio n’avait pas la nationalité américaine et était présente aux USA sous visa de travail. Le renvoi signifie pour elle l’obligation de quitter le pays d’ici quelques jours.
Emily Grace Buck précise également qu’en raison du coût de la vie dans les environs de San Francisco, de nombreuses personnes étaient contraintes de vivre de salaire en salaire, sans avoir d’argent de côté. Leur sitation financière risque d’être très délicate dès la fin du mois.

Depuis ces révélations, de nombreuses personnes ont partagé des offres d’emploi sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TelltaleJobs, dans le but d’aider un maximum de personnes à retrouver un poste.

L’organisation Game Workers Unite, qui milite en faveur d’une syndicalisation du secteur du jeu vidéo, a posté un communiqué qui accuse ouvertement la direction de Telltale d’incompétence et d’exploitation. L’entité souligne que malgré sa connaissance de la situation financière du studio, la direction n’a pas prévenu les employés, préférant les mettre devant le fait accompli.
Game Workers Unite souligne que la presse (notamment The Verge) avaient déjà mis en avant un « management toxique » et de mauvaises conditions de travail. Enfin, l’organisation souligne que cette situation n’est pas isolée et que s’il est trop tard pour résoudre la situation chez Telltale, la syndicalisation dans d’autres studios peut éviter que les conditions de ce renvoi ne se reproduisent.

Le studio Telltale, de son côté, a publié un nouveau communiqué public : pas pour évoquer la situation des ex-employés, mais pour préciser que des partenaires potentiels se montrent intéressés pour donner une fin à la dernière saison du jeu The Walking Dead.

A Lire également