RNDR : le projet de rendu distribué d’Otoy poursuit son chemin

RNDR

Souvenez-vous : l’an passé, nous vous avions parlé du projet atypique Render Token. Il s’agissait d’un concept lancé par Alissa Grainger et Jules Urbach, cofondateurs d’Otoy (déjà derrière le moteur OctaneRender) destiné à faire du calcul distribué en s’appuyant sur la technologie blockchain.

En clair, le concept permet aux personnes qui l’utilisent :
– d’effectuer du rendu dans un cloud décentralisé ;
– de louer leurs capacités de calcul.
Le tout, avec un système de jetons numériques appelés RNDR.

Le concept poursuit son développement : la phase II vient de s’achever et a abouti à une application disponible sous Windows (Linux sera bientôt supporté) qui peut rendre des scènes au format ORBX, et les traiter via la blockchain de la monnaie virtuelle Etherium. Les contributeurs reçoivent des jetons RNDR directement sur un porte-monnaie virtuel.
Le système RNDR est donc bien avancé, mais la route est encore longue : la roadmap officielle évoque un lancement d’ici la fin de l’année du réseau fonctionnel, puis (à une date encore non fixée) la migration du réseau sur sa propre blockchain.

La prochaine étape concrète ? Faire entrer des utilisateurs sur le réseau, avec une beta fermée. Un formulaire permet de postuler en indiquant notamment si vous comptez plutôt miner (donc faire du rendu pour d’autres), utiliser le réseau en tant que créateur (et donc louer de la puissance) ou les deux.
Attention, le formulaire fermera le 10 août : si le concept vous intéresse, inscrivez-vous dès aujourd’hui.

Voici pour finir un aperçu vidéo de la Phase II, qui montre comment les scènes à rendre sont envoyées sur le réseau.

RNDR Network Phase II Walkthrough from Render Token on Vimeo.

A Lire également