Accueil » Réformes, revenus : inquiétudes chez les auteurs

Réformes, revenus : inquiétudes chez les auteurs

Auteurs
Jeudi 21 juin, Place Colette à Paris, manifestation des artistes-auteurs (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Ces dernières semaines, les artistes-auteurs français ont mis en avant leurs inquiétudes.

Le 17 juin, en amont d’une réunion de concertation sur le régime social des artistes auteurs, une tribune a été publiée dans Le Parisien.
Un collectif (composé de Pénélope Bagieu, Eki Bilal, Boulet, Joann Sfar, Bernard Werber et bien d’autres) y exprime sa crainte, rappelant que 41% des auteurs gagnent moins que le SMIC. Pour eux, les changements possibles du régime social et fiscal pourraient avoir des conséquences néfastes.
Joann Sfar a par la suite été interviewé chez Les Inrocks au sujet de cette tribune. Il y souligne notamment que le collectif n’avance pas de revendications et préfère mettre en avant une envie « de mettre les choses à plat et amener une réflexion » sur leur situation. Il rappelle les spécificités du statut, les changements prévus actuellement, ses attentes et espoirs.

Le 21 juin, comme l’explique le site Actualitté (voir également ce second article), une manifestation a eu lieu devant le ministère de la culture. Là encore, pour rappeler le sujet des revenus trop faibles et les problèmes liés à leur statut fiscal et régime social. L’article propose un bilan assez exhaustif des questions posant problème : hausse de la CSG, prélèvement à la source, avenir des caisses de sécurité sociale que sont l’Agessa et de la Maison des Artistes, …
La réunion prévue avec le gouvernement n’a manifestement pas su convaincre les auteurs. Des militantes citées par Actualitté évoquent une absence de réponse et une simple présentation en lieu et place d’un vrai dialogue. Même écho chez La Croix.

Enfin, une réunion dans de meilleurs conditions a eu lieu le 26 juin ; Actualitté en propose un compte-rendu. Le site souligne que des réunions auront lieu toutes les deux semaines jusqu’au mois d’octobre, « en présence des représentants de la Direction de la Sécurité Sociale et de l’ACOSS, Agence centrale des organismes de sécurité sociale. ».

Pour suivre l’évolution des débats sur ce sujet, nours vous invitons notamment à suivre le hashtag sur les réseaux sociaux.

A Lire également