Le gouvernement annonce la fin de France 4 sur la TNT, inquiétudes dans l’animation

France 4
Ci-dessus : capture d’écran du site de France télévisions, avec une petite partie des programmes animés de France 4

Dans une interview au Monde (sur abonnement), la Ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé ce matin les grandes lignes de la réforme de l’audiovisuel public en France.

Un des axes majeurs : la suppression pure et simple de France 4 sur la TNT, avec un recentrage sur le numérique. Une nouvelle qui aura un impact important sur le secteur de l’animation, puisque la chaîne destinée au jeune public est un gros diffuseur de ce type de contenu.

Les détails de cette évolutions sont encore inconnus : Françoise Nyssen évoque la libération du canal TNT occupé par France 4 mais sans évoquer, par exemple, une éventuelle diffusion en ligne. Une autre piste qui avait été envisagée ces dernières semaines était la fusion de France 4 et France 5.

Le SPFA (Syndicat des Producteurs de Films d’Animation) avait publié en amont des annonces de ce matin un communiqué dans lequel il s’inquiétait de la disparition, fortement pressentie.
Le SPFA met en avant plusieurs points. Pour le syndicat, si les 15-25 ans ont pleinement adopté le numérique et les nouveaux écrans, ce n’est pas le cas pour les moins de 12 ans, cible privilégiée de France 4. L’organisme souligne aussi qu’un quart des foyers reçoit la télévision uniquement via le réseau TNT classique.
Le SPFA met en avant d’autres arguments : offre dédiée et calibrée pour les enfants, difficulté de contrôler la publicité en ligne et donc éventualité que les enfants soient confrontés à des contenus non désirables.
Enfin, le syndicat met en avant les intérêts du secteur de l’animation et souligne qu’en assurant une plateforme de diffusion à l’animation française, France 4 est « indispensable à la dynamique et à la pérennité » de l’industrie animée. Le SPFA ne manque évidemment pas de rappeler la forte croissance du secteur à l’international et les créations d’emplois ces dernières années.

Pour le SPFA, supprimer la diffusion de France 4 sur la TNT reviendrait à « déstabiliser » les « champions » de l’animation en France, et plus globalement l’ensemble du secteur.

A Lire également