Impression 3D
Capture d’écran du site //www.3dprintergploffenders.com/

De nombreux constructeurs d’imprimantes 3D s’appuient sur des projets sous licence libre, et notamment sur le firmware open source Marlin disponible sous licence GPL.
Problème : tous ne respectent pas les obligations liées à cette licence, qui impose de mettre à disposition de tous les versions modifiées du firmware.

Le site 3D printer GPL Offenders se focalise sur cette question. On y trouve une liste d’entreprises classées selon leur respect de la licence (non-respect, respect partiel, respect total).

TH3D Studio, à l’origine du site, explique sa démarche en vidéo. TH3D Studio propose des services et personnalisations pour les imprimantes 3D : la fermeture du code source a donc un impact sur leurs activités.

Notez que la situation évolue : certaines entreprises classées en “semi-compliant” prévoient de libérer leur code dans les semaines à venir. Comme le souligne le spécialiste des imprimantes 3D Tommy Desrochers dans la vidéo ci-dessous, la pression des utilisateurs a joué un rôle certain dans ces revirements.

 

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

X