Intel

A l’occasion de l’annonce de ses résultats trimestriels, Intel a donné des nouvelles du passage au 10nm. La production en masse de processeurs employant cette finesse de gravure ne se fera finalement pas avant 2019.

Il s’agit d’un nouveau retard pour le groupe : le 10nm avait initialement été annoncé pour l’année 2017, puis 2018.
Rappelons que les processeurs actuels d’Intel sont actuellement gravés avec une finesse de 14 nanomètres. Le passage au 10 nanomètres, comme toute amélioration de ce type, permet d’améliorer significativement la consommation électrique des processeurs ainsi que la chaleur qu’ils dégagent. Ce qui entraîne mécaniquement la possibilité d’améliorer les performances sans faire exploser les besoins en énergie ni surchauffer la puce.

Il s’agit donc d’une avancée délicate mais cruciale pour poursuivre l’amélioration des produits. Problème : améliorer la finesse est loin d’être une opération simple à effectuer, et demande une refonte de l’ensemble de la chaîne de production. Dans le cas d’Intel, des composants 10nm peuvent déjà être fabriqués, mais avec un taux d’échec encore trop élevé.

Via Hardware.fr.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite