Critiqués pour le personnage d’Apu, Les Simpsons bottent en touche

Apu

Personnage récurrent de la série animée Les Simpsons, Apu Nahasapeemapetilon fait l’objet de critiques vives aux Etats-Unis depuis des années.

Cet épicier né en Inde est accusé, notamment par la communauté Sud-asiatique, de s’appuyer sur des stéréotypes et d’être une caricature aux relents racistes.
Le problème est renforcé par le fait que l’acteur qui interprète Apu (Hank Azaria) est tout sauf indien. La polémique renvoie donc aussi aux pratiques telles que le blackface au cinéma et de la télévision, avec des acteurs non afro-américains grimés, le plus souvent à des fins humoristiques.

La question avait été mise sur le devant de la scène l’an passé avec le documentaire The Problem With Apu du comédien Hari Kondabolu. Dans ce film, Hari Kondabolu revenait sur l’histoire du personnage d’Apu et la façon dont il est entré dans la conscience collective américaine à une époque où les personnes d’origine indienne n’étaient quasi pas représentées dans les médias américains. Une des conséquences est par exemple l’utilisation du nom Apu en tant qu’injure raciste.
Dans le même film, l’auteur et producteur des Simpsons Dana Gould indiquait qu’il y a « des accents qui par nature semblent drôles aux américains blancs. Point. » Admettant par là même que si Apu a un fort accent, c’est moins pour un éventuel souci de réalisme que parce que sa voix caricaturale est utilisée comme ressort humoristique.

A l’époque de la sortie, Hank Azaria (qui est donc l’acteur interprétant Apu) avait expliqué à TMZ que le documentaire « avait soulevé des points intéressants ». Il ajoutait que l’équipe « y réfléchissait vraiment »,  qu’il s’agissait « d’une conversation importante ».

La controverse a finalement été abordée par Les Simpsons dans l’épisode 15 de la saison 29. Lisa Simpson, le regard tourné vers la caméra, questionne : « Quelque chose mis en place il y a des décennies, à l’époque applaudi et inoffensif, est désormais politiquement incorrect ».
La caméra se tourne ensuite vers un portrait d’Apu sur lequel est écrit « Don’t have a cow » (expression signifiant « calmez-vous », mais également ici une allusion aux vaches sacrées). Marge indique que « certaines choses seront gérées plus tard », tandis que Lisa répond « si elles le sont un jour ».

Plusieurs mois après la sortie du documentaire, Les Simpsons semblent donc vouloir répondre par une pirouette et une simple scène humoristique, sans argumentation de fond.

Les réactions n’ont évidemment pas été positives du côté des personnes qui avaient porté la critique. Hari Kondabolu a réagi sur Twitter, soulignant à quel point la réponse semble en décalage avec les débats soulevés suite au documentaire.
Il a par ailleurs noté, à raison, que cette scène est en décalage avec le personnage de Lisa, qui a bien souvent dans la série été porteuse de valeurs progressistes et antiracistes. La voir balayer la polémique d’un revers de la main cadre assez mal avec sa personnalité habituelle.

 

Al Jean, auteur et producteur exécutif sur la série, a depuis relayé sur Twitter diverses réactions et articles soutenant le choix mis en place dans Les Simpsons. Signe, sans doute, que l’équipe ne compte pas changer d’avis pour le moment.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce débat en tant que professionnels de l’image.

A Lire également