Accueil » Steam modifie ses paramètres de confidentialité : Steam Spy perd son utilité

Steam modifie ses paramètres de confidentialité : Steam Spy perd son utilité

Temps de lecture : 2 minutes

SteamSpy
Capture d’écran du site Steam Spy

Le service Steam Spy fournit depuis 2015 des statistiques sur l’utilisation de la plateforme Steam de l’éditeur Valve. En particulier, son intérêt est de disposer d’une estimation des chiffres de ventes de jeux via Steam. Une information très utile, puisque Valve ne donne pas le détail de ces chiffres.

Problème : Valve vient de modifier les paramètres de confidentialité de son service. Si le changement est en soi une avancée (avec un meilleur contrôle de la part des utilisateurs), il s’accompagne d’une évolution de taille : désormais, les listes des jeux possédés par les personnes utilisant Steam seront privées par défaut, et non plus publiques.
Or, ce sont ces données qu’utilisait Steam Spy. Le service explique donc qu’il ne peut pourra plus fonctionner.

Si le choix de Steam est positif en termes de vie privée, il prive journaliste, industrie et joueurs de données fiables.

Sergey Galyonkin, créateur de Steam Spy, a été interviewé par Eurogamer. Il précise n’avoir pas communiqué avec Valve : les échanges entre Steam et Steam Spy ont apparemment été quasi nuls depuis le départ. Il explique réfléchir aux actions possibles pour l’avenir du service, mais souligne qu’aucune d’entre elles n’a réellement de sens : la marge d’erreur serait désormais bien trop grande pour que les chiffres aient un sens. La fermeture du service semble donc probable, même si Sergey Galyonkin compte créer une version personnelle du service, qui ne serait utilisée que par lui (et en lien avec ses fonctions chez Epic Games, son employeur actuel).

Chez Gameindustry.biz, Sergey Galyonkin met en avant le fait que Steam Spy donnait des informations cruciales aux petits éditeurs et aux studios indépendants. Autrement dit, des entités ne pouvant pas se permettre de dépenser des sommes allant jusqu’à 50 000 ou 100 000$ dans des études de marché. Elles devront désormais sans doute travailler avec beaucoup moins d’informations… Ou décider d’aller sur d’autres plateformes.

A Lire également