Vincent Bolloré revend finalement ses actions Ubisoft

Suite aux affaires successives de prise de participation au capital de l’éditeur Ubisoft depuis 2 ans et demi, Vincent Bolloré et le groupe Vivendi viennent finalement de se décider à revendre les 27,27 % qu’ils avaient réussi à accumuler, au grand dam de la famille Guillemot, mettant depuis en péril la pérennité de la société.

Avec plus d’1/4 du capital, Vivendi envisageait même une OPA pour accroitre encore son emprise, au risque de faire fuir de nombreux talents et tout ce qui en aurait découlé.

Revendus pour la petite bagatelle de 2 milliards d’euros (soit plus de 1,3 milliard de plus-value), ces 27% seront répartis comme suit :
– 8,1 % à Ubisoft
– 2.7% à la famille Guillemot
– 3,4 pour le fonds de pension Ontario Teachers
– 5% par le groupe chinois Tencent
– 8% par le groupe JPMorgan

Voilà donc de quoi rassurer les centaines de salariés du groupe ainsi que les joueurs, en évitant ainsi de subir la technique ‘ Canal+’, avec un scénario de démembrement progressif. L’honneur est donc sauf pour le moment, nous verrons comment cette nouvelle répartition du capital d’Ubisoft influera sur son avenir.

A Lire également