Cura 3.2 : l’outil d’impression 3D devient plus intelligent

couches

Cura, outil d’impression 3D open source et compatible avec de nombreuses machines à filament fondu (impression FDM), passe en version 3.2. L’éditeur Ultimaker indique que deux nouveautés principales sont au rendez-vous :
– Tout d’abord, un système de couches adaptatives. L’idée est de faire varier l’épaisseur l’épaisseur des couches successives d’impression en fonction de la géométrie de l’objet à imprimer. Lors du découpage du modèle 3D, des couches épaisses sont employées pour les zones verticales, afin d’imprimer rapidement. En revanche, là où l’objet présente des formes en pente douce, des couches de faible épaisseur sont employées, de façon à ce qu’elles soient moins visibles à l’oeil nu.
Le résultat est visible sur l’image ci-dessus, avec un code couleur en fonction de l’épaisseur des couches (de bleu à jaune).

– Autre avancée intéressante, l’arrivée « d’arbres » pour les supports. Classiquement, les imprimantes 3D créent des supports verticaux pour soutenir les zones en surplomb durant l’impression. Mais l’approche basique a des inconvénients : une quantité importante de matériau employé, ou encore un risque de casse si les supports sont très hauts.
Ici, les supports adoptent des formes plus organiques. Un des avantages est en théorie une zone de contact plus faible avec l’objet imprimé, donc un meilleur état de surface global.

Compatible Windows, Mac OS et Linux, Cura est gratuit.

arbre

A Lire également