Advir

La question du modèle économique est cruciale pour l’avenir de la réalité virtuelle. Advir souhaite y répondre au travers de la publicité, en se calquant sur le monde réel et via une offre présentée lors du salon Virtuality 2018.

Le système proposé par cette startup : éviter de coller des bandeaux en bas de l’écran ou de forcer les utilisateurs à visionner des spots, comme c’est souvent le cas sur mobile. Le concept d’Advir se rapproche davantage du monde réel ou du placement de produit au cinéma, avec des bandeaux intégrés à l’univers 3D.
Concrètement, Advir se propose de faire le lien entre créateurs d’applications et régies publicitaires. Les développeurs disposent d’un plugin d’intégration (disponible sous Unity et bientôt sous Unreal Engine) qui permet de définir des espaces publicitaires. Ces zones sont ensuite remplacées par des images, vidéos ou même des objets 3D. Pour ces derniers, des interactions seront prévues à terme : par exemple, un carton de pizza qui peut être ouvert, déplacé, une pizza pouvant être découpée en tranches.

L’avantage de ce système par rapport à des publicités « en dur » : les contenus peuvent être renouvelés et s’adapter selon le pays. Les annonceurs, eux, reçoivent des statistiques et données : visibilité, engagement, conversion, heatmaps, etc.

Actuellement composée de 7 personnes, Advir compte doubler de taille d’ici la fin de l’année.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X