Autodesk rachète (encore) une nouvelle technologie

Gameware

Autodesk a décidément faim ces derniers temps. Après Meshmixer il y a une semaine, c’est au tour de GRIP Entertainment d’intéresser le géant de la 3D. Autodesk vient d’annoncer avoir racheté certaines technologies et embauché à la fois l’équipe dirigeante et les développeurs de l’entreprise.

GRIP Entertainment développe deux middleware orientés intelligence artificielle à destination du jeu vidéo, GRIP Character Control System et GRIP Digital Extra System.

Le premier repose sur les arbres de comportement, une technique pour coder et représenter visuellement la logique comportementale des personnages non joueurs (PNJ). En résumé, les arbres stockent les différents comportements qu’un PNJ pourra avoir (tirer sur le joueur, fuir, aider le joueur, ramasser un objet, se cacher, etc), ainsi que la logique permettant de choisir automatiquement le comportement adapté à la situation courante.

GRIP Digital Extra System, lui, sert à créer et gérer de nombreux PNJ dans un jeu. Il facilite le travaille des développeurs sur les jeux impliquant des dizaines ou centaines de PNJ.

Autodesk a publié un article détaillé sur les raisons qui l’ont poussé à racheter ces technologies. Pour le géant de la 3D, il s’agit de compléter son offre de création et gestion de personnages pour le jeu vidéo. En rachetant directement ces technologies et les développeurs qui l’ont créée, Autodesk s’évite un fastidieux travail de développement.
Les technologies de GRIP sont en fait le complément parfait de Kynapse, solution d’Autodesk plus bas-niveau qui gère plutôt la récolte d’informations et la perception des personnages de jeu vidéo. L’IA haut niveau de GRIP ne concurrence donc pas cette solution, mais la complète.
Autodesk souligne aussi dans l’article que son Projet Skyline complète la chaîne : le projet en question vise à développer un outil permettant d’accélérer la création d’animations pour les personnages de jeu vidéo.
Au final, donc, Autodesk pourra proposer de quoi créer des animations réalistes rapidement, faire en sorte que les PNJ puissent percevoir ce qui les entoure avec Kynapse, et gérer leur comportement via les technologies de GRIP. Trois niveaux pour un contrôle de toute la chaîne IA.

Sans surprise, Autodesk indique que les technologies de GRIP seront donc intégrées à ses solutions existantes. On peut imaginer, même si ce n’est pas précisé, une inclusion dans une future version de Kynapse.

Sur le plan financier, comme à son habitude, Autodesk préfère ne rien dévoiler.

Reste qu’avec cette acquisition, la game Gameware d’Autodesk, qui a désormais son site dédié, s’étoffe sérieusement. Plus que jamais, Autodesk confirme son intention de se développer sur ce segment du marché.

A lire également : une interview de GRIP datant de 2010 revenant sur les technologies de l’éditeur.

A Lire également