Cloak, Scribbler, Stitch… Adobe dévoile ses aperçus technologiques

Adobe MAX

En marge des annonces concernant son Creative Cloud, Adobe profite toujours de son évènement Adobe MAX pour présente des aperçus technologiques : des expérimentations qui pourraient rejoindre les outils de l’éditeur dans les mois et années à venir… Ou finir aux oubliettes si Adobe décide finalement de s’en passer.

Voici les aperçus de l’édition 2017 :

– Project Cloak, l’équivalent du content-aware fill (remplissage avec prise en compte du contenu) de Photoshop mais pour la vidéo.

– Deep Fill, qui est en quelque sorte un content-aware fill survitaminé, pour les images. L’outil s’appuie sur le deep learning et permet de générer des résultats réalistes, tout en étant contrôlable et personnalisable par l’utilisateur. Le tout semble bien plus puissant que les outils actuels de Photoshop.

– Puppetron, projet qui combine photos de visages et portraits artistiques pour créer des marionettes utilisables dans le logiciel Character Animator :

– Quick 3D, outil qui permet à un artiste de convertir une esquisse en modèle 3D utilisable par exemple dans Adobe Dimension CC :

– Project Lincoln : un outil de visualisation de données, sans code :

– Sidewinder : à l’aide d’une vidéo VR et d’une map de profondeur, cet outil permet de bouger la position de la tête dans l’espace 3D. De quoi renforcer l’immersion :

– SonicScape : un projet axé sur le son qui permet de visualiser la capture sonore ambisonique via des particules colorées. De quoi disposer d’un retour visuel sur les sources sonores :

– PlayfulPalette : un color picket qui se veut intuitif, inspiré des palettes de peinture classique mais qui propose des fonctions supplémentaires :

– PhysicsPak, qui permet de remplir une forme avec des copies d’éléments, de les modifier et transformer pour remplir l’espace disponible. Le système utilise de la simulation physique pour y parvenir et contrôler les effets de distorsion.

– SceneStich permet de remplir des trous de grande taille dans des images en utilisant une base de données d’images. On imagine évidemment l’intérêt en combinant l’outil à Adobe Stock :

Scribbler : un système de génération d’images par deep learning, qui mêle esquisse et opérations en glisser-déposer :

Bien évidemment, Adobe souligne que ces expérimentations ne seront pas forcément disponibles dans des produits existants ou à venir. Il faudra patienter et attendre les prochaines mises à jour pour voir quels projets seront finalement intégrés dans le Creative Cloud.

A Lire également