GuruWare met fin à son plugin Ivy

Temps de lecture : 2 minutes

Ivy

Le développeur Guruware annonce mettre fin au développement d’Ivy, outil 3ds Max qui proposait un système de génération de plante grimpante de type lierre. Le plugin était basé sur Ivy Generator, projet universitaire de Thomas Luft.
Le plugin 3ds Max a même été supprimé du site de Guruware.

Guruware explique que la décision d’arrêter le projet a été prise alors qu’il comptait mettre en ligne une mise à jour, et qu’il a reçu une notification lui indiquant un don de 0.01€. Un montant qu’il avait apparemment déjà reçu plusieurs fois par le passé, et qu’il considère manifestement au mieux comme une blague, au pire comme une insulte envers son travail :

I was in the process to upload an updated ivy…
out of the blue i received a donation-notification
0.01 Euros
this translates to me as: “fuck off with that useless bullshit”

so i decided not to update it, and removed the current one also, the web is full with BS

Guruware développe sa frustration dans la suite de l’annonce : il indique que le plugin a été téléchargé plus de 35 000 fois, avec 17 000 connexions par mois, et qu’il a souvent été listé dans des compilations de plugins, faisait l’objet de nombreux tutoriels. En parallèle, selon Guruware le total des dons sur 8 ans n’a même pas permis de financer l’hébergement de son site.

Enfin, il assure que l’annonce n’est pas à voir comme un coup de gueule, qu’il a même pris un certain plaisir à l’écrire et qu’il est inutile de lui envoyer des dons en réaction.

and please dont start donating now out of pity, dont need that either
also dont need a beer, i’m not drinking alcohol

remember: this is not a rant, maybe it sounds like, but i can assure you
actuially having fun writing this

now i have more time to do stuff i like,
“keeping up the good work”, and play with toys i don’t share anymore, at least not for free

thanks to all who have donated more than 0.01 – the “you?” above is not for you

Cette annonce rappelle que les développeurs de plugins ont bien souvent du mal à vivre de leur travail, y compris lorsque les outils proposés ont du succès. Elle souligne aussi les limites du système de dons à montant libre, qui peut générer des abus.

Via CGPress.

A Lire également