akeytsu

En 2014, la startup française nukeygara (créée par Aurélien Charrier et Yannick Rousseau) dévoilait akeytsu, nouvel outil de rigging et animation. Nous vous avions d’ailleurs proposé à l’époque une interview autour de la philosophie du logiciel et de ses fonctionnalités.

L’entreprise annonce désormais que son logiciel sort de beta : le lancement officiel de la V1 aura lieu le 25 octobre.

Voici les principales fonctionnalités d’akeytsu :
– rigging/skinning avec une approche qui se veut simple et intuitive (par exemple, cliquer sur le mesh pour créer les poses) ;
– solveur IF/IK ;
– spinner : manipulateur 2D destiné à faciliter les opérations courantes ;
– Curveboard : outil d’édition F-curve intégré à l’aperçu 3D ;
– Cyclemaker : cette fonction permet de générer des cycles de mouvements complets simplement en animant la première partie. Le logiciel déduit le reste ;
– Stacker : un éditeur de keyframe inspiré de l’Exposure Sheet de l’animation 2D. Il s’agit d’un éditeur de keyframes vertical qui fonctionne conjointement avec l’éditeur de la timeline.

nukeygara indique viser les petites équipes indépentantes mais aussi les plus gros studios. En termes de workflow, akeytsu importe et exporte évidemment le FBX.

Trois licences sont proposées :
– une version “learn” à usage non commercial et au tarif accessible ;
– deux déclinaisons Indie et Pro, aux fonctionnalités identiques. Les entités générant un chiffre d’affaire supérieur à 200 000$ par an devront opter pour la version Pro, plus onéreuse.
Les tarifs actuels grimperont le 25 octobre, avec le lancement officiel.

Compatible Windows uniquement, akeytsu dispose d’une version d’essai.

Voici également la présentation du logiciel donnée lors de l’IndieCade , avec Julie Barrette et Gabriela Montes :

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

X