Accueil » Origines – l’eau dans l’univers, voyage spatial dans un court étudiant

Origines – l’eau dans l’univers, voyage spatial dans un court étudiant

Origines

Pauline Stichelbaut et Renaud Deloupy présentent leur court-métrage Origines – l’eau dans l’univers, qui nous invite à un voyage contemplatif dans le système solaire, à la recherche de l’eau.

Un sujet de forum a été lancé autour du projet : n’hésitez pas à y donner votre avis ou à poser vos questions.

Origines – l’eau dans l’univers from pauline on Vimeo.

Commentaire accompagnant la vidéo :

Nous croyons en l’existence de la vie intelligente dans le comos.
Mais pour cela, il faut qu’il y ait de l’eau sous forme liquide.

Nous avons soigneusement sélectionné les plus belles planètes de notre système solaire ainsi que leurs histoires. Car vous allez voir, chaque planète possède une affinité avec l’eau.

* La terre
Grâce à une série de hasards miraculeux notre monde rocheux s’est enrichi d’une gamme extraordinaire d’environnements propices à la vie, mais aussi à l’intelligence. En colonisant la quasi totalité de ses environnements la vie n’a jamais cessé de démontrer sa formidable puissance d’adaptation. L’une des conditions fondamentales à son développement est la présence de l’eau. Si celle-ci abonde, la vie peut exister. Les zones les plus humides de la planète sont celles des forêts tropicales, paradis pour les animaux et les plantes. Sans pluie, les déserts gagnent et la vie se retire.

* Mars
De toutes les planètes de notre système solaire, Mars est celle qui présente le plus de similitudes avec la Terre. Beaucoup plus petite, Mars nous offre une histoire fascinante. Malgré des différences frappantes, il est possible d’imaginer les rivières qui ont un jour coulé sur sa surface, les vagues qui venaient caresser ses rivages et peut-être l’existence de la vie. Mars possède une atmosphère, des pleines sableuses, de hauts volcans, et un important réseau de canyons.

* Jupiter
Planète la plus proche du Soleil, et plus grande géante gazeuse, Jupiter est un monde dynamique entouré d’un système solaire miniature de lunes. En terme de volume et de masse, cette géante colorée surpasse toutes les autres planètes réunies. Sous ses couches de nuages, Jupiter n’est pas un monde solide. Siège d’une activité météorologique intense, les bandes de nuages colorés qui constituent son atmosphère ne sont qu’une minuscule fragment de la planète entière (cette région, comme l’ensemble des géants gazeux est dominé par l’hydrogène, l’élément chimique le plus léger et le plus simple).

* Saturne
Connu pour ses anneaux spectaculaires, Saturne est un monde tourmenté par l’hydrogène. C’est une planète extrêmement légère. On suppose sa structure interne similaire à Jupiter, composée de roche et de glace. Selon une hypothèse récente, on pense qu’une petite lune glacée est rentrée en collision en se rapprochant de la planète. Les plus grands fragments ont étés réduits en grandes et petites particules, composés de glace et de poussière.

* Encelade
La lune la plus importante de Saturne est Encelade, petit satellite glacé dont le mystère s’accroît au fur et à mesure qu’il nous réveille ses nouveaux secrets. Certains astronomes pensent aujourd’hui que ce monde blanc et brillant, gelé en profondeur pourrait être le seul du système solaire susceptible d’abriter la vie.

* Uranus
Bien qu’Uranus soit bleue, il s’agit d’une planète gazeuse. Les couches externes d’Uranus sont composées de méthane ( qui absorbe la lumière dans les longueurs d’onde du rouge et ne laisse que passer le bleu), d’hélium et d’hydrogène formant une atmosphère dont le gaz se liquéfie au fur et à mesure qu’il pénètre au centre de la planète. L’atmosphère enveloppe un manteau de glaces accidentées recouvrant un noyau de roche et de glace.

* Neptune
Son diamètre est à peu près cinq fois plus grand que la Terre. Neptune est tellement éloigné que nous possédons très peu d’informations à son sujet. Après Uranus, en apparence tranquille, Neptune se révéla pleine de surprises – une planète extrêmement active dotée d’une lune remarquable. La couleur de Neptune diffère légèrement de celle d’Uranus en raison de la quantité d’hélium contenu dans son atmosphère. Neptune absorbe une quantité plus importante de lumière rouge en provenance du Soleil et reflète par conséquent un bleu plus profond que la turquoise d’Uranus.

* nébuleuses
Lorsqu’on remonte bien plus loin dans les origines de l’eau, la clé du mystère se trouve dans les étoiles. Et plus particulièrement, lorsqu’une étoile meurt. On peut alors observer le plus beau spectacle de l’univers: les nébuleuses. Elles marquent la fin de vie d’une étoile. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) vieillit et a fini de consommer tout son hydrogène, puis son hélium, son cœur s’effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation. Ces gaz forment un nuage de matières qui s’étend autour de l’étoile. Ces
événements cosmiques sont à la base de la vie dans l’univers car elles créent les éléments chimiques, qui plus tard se métaboliseront en molécules plus complexes.

A Lire également