Prusa i3 MK3, une imprimante 3D qui ne craint pas les coupures de courant

Mk3

Prusa annonce le lancement de son imprimante i3 MK3, un modèle en apparence assez classique. La machine fait appel à la technologie FDM (filament fondu).

Sous le capot, en revanche, Prusa met en avant des capacités intéressantes avec des capteurs destinés à éviter les échecs d’impression :
– détection de la présence et du mouvement du filament (l’imprimante sait donc si la bobine est bloquée), auto-chargement du filament ;
– mode « power panic » qui permet de relancer une impression après coupure de courant (ou si vous vous prenez les pieds dans le cordon d’alimentation) ; notez que comme Prusa développe un outil libre d’impression 3D, d’autres imprimantes pourront bénéficier de la gestion de coupure d’alimentation ;
– détection de la vitesse de rotation des ventilateurs pour prévenir l’utilisateur en cas de problème ;
– capteurs plus poussés de température ;
– détection d’un éventuel décalage entre couches pour compenser les dérives liées aux moteurs ;
– ou encore surface d’impression magnétique pour faciliter l’utilisation.

On ne peut qu’apprécier l’approche de Prusa : ce type de fonctions en apparence secondaires facilitent au quotidien l’usage de l’imprimante, même si elles font évidemment grimper le coût du produit.
Vous trouverez toutes les spécifications et les informations de commande sur la page produit.

A Lire également