Lenovo

Asus, Dell et Lenovo ont profité du salon allemand IFA pour présenter des casques reposant sur la technologie Windows Mixed Reality de Microsoft. De nouvelles options qui viennent donc ajouter un peu de concurrence dans le secteur de la réalité virtuelle.

Dans les trois cas, l’appellation retenue nous semble trompeuse : les produits sont présentés comme des “casques de réalité mixte” mais n’offrent aucune transparence (contrairement à un Hololens par exemple) ; de plus les caméras positionnées à l’avant de chaque casque servent a priori uniquement au tracking et non pour un éventuel affichage dans le casque.
S’il est logique qu’Asus, Dell et Lenovo reprennent le nom de la marque “Windows Mixed Reality”, le résultat auprès des consommateurs risque d’être un regrettable flou autour de ce que recouvrent véritablent les notions de réalité augmentée, virtuelle ou mixte.

– L’Asus Windows Mixed Reality Headset dispose de contrôleurs avec tracking, et la partie avant du casque peut se relever : utile pour regarder autour de soi sans pour autant enlever l’appareil.
Du côté technique, Asus évoque un affichage 3K (2880 x 1440) à 90Hz, un poids de 400g.

– Le Lenovo Explorer, de son côté, propose un concept très similaire : visière qui peut être relevée, double caméra de tracking. Il pourra être combiné avec clavier, souris, voix, manette Xbox ou contrôleurs dédiés.
Là encore, l’affichage se fera en 2880×1440 pixels/90Hz.

– Le Dell Visor, enfin, reprend exactement la même recette que les deux précédents.
L’affichage se fait sur deux écrans dont la résolution est, vous l’aurez deviné, 1440×1440 pixels, donc 2880×1440 au total.

Dell

Bilan : trois produits au concept et aux caractéristiques particulièrement proches voire identiques. Le prix n’aidera pas à les départager : dans les trois cas il devrait être d’environ 450$ avec manettes (un chiffre probablement identique en euros). Certains devraient également être proposés sans contrôleur pour 100$/€ de moins.
Ces casques seront lancés à partir du moins d’octobre, compatibles Windows et pourront faire tourner des applications issues du Microsoft Store.

Reste désormais à avoir des retours plus approfondis que les tests rapides effectués par certains médias lors de l’IFA : l’usage quotidien et l’aspect pratique permettront peut-être de départager ces triplés.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

X