Le syndicat BECTU lance une campagne pour que les artistes VFX soient mieux crédités

VFX Credits

BECTU, syndicat britannique du secteur des médias et du divertissement, a lancé une campagne de communication autour des effets visuels.
Leur revendication : que les artistes VFX soient mieux crédités au cinéma et pour les séries télévisées.

Selon BECTU, bien souvent plus de la moitié des personnes ayant travaillé sur les effets d’un film ne sont tout simplement pas mentionnées au générique des films, y compris pour des blockbusters qui reposent essentiellement sur les effets visuels.

BECTU pointe du doigt plusieurs projets comme Les Animaux fantastiques et Star Trek : Sans limites, mauvais élèves en la matière : 277 artistes de Double Negative sont crédités dans Les Animaux fantastiques alors que 600 environ ont participé aux effets du film. Pour Star Trek : Sans limites, 300 noms sont listés au générique alors que près de 900 personnes ont travaillé sur les effets visuels dans des studios situés à Londres, Vancouver, Singapour et Mumbai.

Le syndicat souligne la double peine des artistes non crédités, qui en plus de nombreuses heures supplémentaires non payées et du travail le week-end, ne sont au final pas reconnus officiellement dans le générique.
Paul Evans, un des représentants du syndicat, souligne dans le communiqué qu’une des raisons de cette situation est le fait que les artistes VFX sont généralement peu syndiqués, au contraire d’autres métiers du cinéma. Ces derniers ont donc plus de moyens de pression pour que les artistes soient correctement crédités.

Outre l’annonce de la campagne, BECTU a lancé une pétition. Elle comporte actuellement un peu plus de 2100 signatures et vise les gros studios hollywoodiens : Warner Bros, Universal, Sony Pictures, 20th Century Fox, Paramount, Disney.

A Lire également