CD Projekt Red annonce être victime de chantage, refuse de payer

Temps de lecture : 2 minutes

Cyberpunk 2077
Artwork du jeu Cyberpunk 2077

Le mois dernier, les studios Disney avaient annoncé faire l’objet d’un chantage : des pirates affirmaient détenir un film non sorti en salles, et réclamaient une rançon. Une menace qui, selon le studio, s’était finalement avérée être fausse, aucune fuite n’ayant été détectée.

Cette fois, c’est au tour du studio de développement CD Projekt RED, bien connu pour sa série de jeux The Witcher, qui annonce dans un communiqué (reproduit ci-dessous) être victime d’une tentative d’extorsion.
L’entreprise affirme avoir été contactée par une ou des personnes qui détiendraient des documents internes au studio, dont des designs du futur jeu Cyberpunk 2077.
Le studio ne précise pas explicitement si la demande était accompagnée d’une preuve que la (ou les) personne possède bien ces documents, mais la formulation montre que le studio considère que c’est bel et bien le cas.

CD Projekt RED indique qu’on lui réclame une raçon sous peine d’une fuite publique, mais que l’entreprise n’a absolument pas l’intention de payer. Et pour cause, une bonne partie des documents seraient relativement anciens. L’annonce précise donc qu’ils ne sont pas représentatifs du jeu final.

Quoiqu’il en soit, cette nouvelle montre une fois de plus les problèmes potentiels liés à la sécurité informatique, une thématique plus que jamais d’actualité.

CD Projekt Red


Le teaser du jeu Cyberpunk 2077, sorti en 2013

A Lire également