Kung-Fu Panda

En 2011, l’artiste Jayme Gordon avait accusé DreamWorks Animation d’avoir plagié son travail pour le film Kung-Fu Panda, et réclamait pas moins de 12 millions de dollars.

L’accusation s’était rapidement retournée contre lui : si Gordon avait effectivement dessiné une histoire de pandas avant la sortie du film, il s’avère qu’il avait, après avoir vu la bande-annonce, modifié ses dessins et renommé son projet (Panda Power devenant Kung-Fu Panda Power) afin qu’ils se rapprochent du concept de DreamWorks. Précisément pour pouvoir les accuser de plagiat.

Le studio avait fort logiquement refusé de régler l’affaire hors des tribunaux, et déboursé pas moins de 3 millions de dollars en frais de défense. Une somme bien investie : DreamWorks a notamment pu prouver que certaines poses des personnages de Jayme Gordon étaient décalquées sur un livre de coloriage Le Roi Lion. L’accusateur avait en outre sciemment supprimé des preuves de la manipulation de son ordinateur.

Jayme Gordon a été déclaré coupable de fraude et faux témoignage en novembre. Sa peine est désormais connue : il devra payer 3 millions de dommages à DreamWorks (une somme qui correspond donc à leurs frais de défense) et est condamné à 2 ans de prison ferme.

Ci-dessous : à droite, un des dessins de Jayme Gordon ; à gauche, un extrait du livre de coloriage Disney qu’il avait manifestement utilisé comme base.
Plagiat

Via The Guardian, Le Parisien.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X