Steam Greenlight

Valve annonce sa volonté de mettre fin au système Steam Greenlight, une plateforme qui permettait aux indépendants de mettre en ligne leurs jeux sur Steam grâce au vote des utilisateurs de Steam.

A la place, Valve proposera un nouveau système : Steam Direct. Concrètement, un studio ou développeur pourra ouvrir un compte, à la manière « d’un compte en banque ». Ils pourront ensuite publier des jeux comme bon leur semble (sans avoir à obtenir de votes), mais en passant à la caisse : il faudra débourser une somme remboursable pour chaque titre, dont le montant n’est pas encore fixé. Valve évoque une fourchette de 100 à 5000 dollars, et précise vouloir échanger davantage avec les développeurs avant de figer ce tarif. L’entreprise invite d’ailleurs explicitement ces derniers à leur faire part de leurs commentaires.

A titre de comparaison, Greenlight permet actuellement, pour 100 dollars et sous réserve d’avoir les votes nécessaires, de proposer à la communauté un nombre illimité de titres. Les dérives sont évidentes : une déferlante de jeux à la qualité plus que douteuse, qui contribuent à noyer dans la masse les projets plus sérieux.
Valve estime justement que ce droit d’entrée supérieur devrait permettre « d’augmenter la qualité des soumissions ».

Lancement facilité par l’absence de vote, mais barrière financière plus élevée : le nouveau système ne manquera pas de soulever des débats houleux, et la page de l’annonce a déjà généré plus de 1000 réactions.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X