Grand Palais : les sites historiques menacés s'exposent grâce aux modèles 3D d'Iconem

Sites Eternels

Du 14 décembre au 9 janvier se tient au Grand Palais (Paris) l’exposition Sites Eternels. Un évènement en accès libre qui présente quatre sites archéologiques menacés et l’intérêt des nouvelles technologies 3D pour les préserver.

L’exposition est co-organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et le Musée du Louvre, en collaboration avec Iconem, start-up dont nous vous avons récemment proposé une interview. Rappelons que cette société se donne comme objectif de sauvegarder des sites historiques par leur documentation, en particulier à l’aide de drones et de photogrammétrie.

Concrètement, on découvrira quatre sites dans l’exposition : Khorsabad (Irak) avec l’ancienne capitale du roi Sargon, Palmyre en Syrie (qui vient d’être reprise par l’organisation Etat Islamique), le Krak des Chevaliers et la Grande Mosquée des Omeyyades à Damas, là encore en Syrie.
La salle principale nous plonge littéralement dans ces différents lieux, avec un dispositif original : les murs de la longue pièce rectangulaire servent d’écrans sur lesquels sont projetées des animations réalisées par Iconem. L’occasion d’admirer en détail les restitutions 3D mêlées à des images d’archives, dessins et gravures.
Tout le long de la pièce, on trouvera des colonnes qui présentent les quatre sites (contexte historique, chronologie) ainsi que des objets qui en sont issus.

Sites Eternels

Cette première salle invite à la contemplation ; les bancs permettent d’ailleurs de prendre son temps et de se laisser emporter.

Dans une seconde salle, ce sont les techniques de relevés qui sont mises en avant. Gravures, peintures, aquarelles, photographies, l’objectif est clairement de souligner la continuité du travail de collecte et sauvegarde des informations.

Sites Eternels

Au centre de cette seconde salle, un projet issu de la collaboration d’Iconem et de Google Arts & Culture : des tablettes permettent de visualiser en réalité augmentée et en 3D temps réel Palmyre, et en particulier son arche désormais en grande partie détruite.

Sites Eternels

On y croisera au passage un des drones utilisés par Iconem pour effectuer les relevés sur les sites sensibles.

Sites Eternels

Sites Eternels vaut notamment pour sa mise en scène atypique. Nous avons particulièrement apprécié la projection sur très grand écran, qui permet de s’immerger au coeur des quatre sites.

Notez toutefois qu’avec ses deux salles, et même en prenant le temps de regarder l’ensemble des films et documents, l’exposition n’a évidemment pas vocation à être exhaustive ni à vous occuper une après-midi entière. Nous ne saurions trop vous conseiller de prolonger la visite en allant découvrir les collections d’Antiquités Orientales et Arts de l’Islam du Louvre, qui complèteront Sites Eternels. En particulier, le Louvre propose de nombreux artefacts en provenance de Palmyre.

Nous vous invitons également, si ce n’est déjà fait, à parcourir notre interview d’Iconem.

Pour plus d’informations : le site du Grand Palais, avec les informations pratiques et horaires.

Sites Eternels

Sites Eternels

Sites Eternels

Sites Eternels

A Lire également