Nintendo Switch

Nintendo a dévoilé hier soir la console Switch, qui arrivera sur le marché en mars 2017. Le concept : une tablette dotée d’une manette modulaire nommée Joy-Con et qui peut également être utilisée comme console de salon.
Pour le moment, Nintendo reste avare de détails techniques, et se focalise sur l’utilisation : un choix marketing logique vu le positionnement de l’éditeur.

Ainsi, nous découvrons un système de dock qui permet d’utiliser la tablette comme une console classique. En mobilité, elle devient une tablette ergonomique : les parties gauche et droite de la Joy-Con se détachent et peuvent être fixées sur chaque côté de la tablette.
Nintendo montre également que chaque moitié de manette peut devenir une manette à part entière : pratique pour une utilisation à plusieurs. Mieux, Nintendo montre une partie à 4 joueurs avec deux Switch.

Nintendo Switch

Les fameuses « cartouches » qui ont fait l’objet de rumeurs ces dernières semaines sont en pratique à peine plus grosses que des cartes mémoire classiques. A noter également, un pad « pro » pour ceux qui préfèreront une manette plus classique.

Sur le plan technique, Nvidia précise que que la Switch est équipée d’un GPU de sa marque, là encore en se gardant de donner des détails techniques précis sur les capacités de la puce. L’entreprise parle de « GPU basé sur la même architecture que les cartes gameing GeForce les plus puissantes ». En revanche, Nvidia précise avoir mis en place des outils logiciels dédiés, dont l’API NVN.

Jusqu’ici connue sous le nom de code « Nintendo NX », la Nintendo Switch aura une lourde tâche : réussir là où la console précédente, la Wii U, a déçu. On notera d’ailleurs que la Switch semble avoir tiré parti d’un des échecs majeurs de la Wii U : l’utilisation simultanée de l’écran TV et de celui de la manette, peu pratique car nécessitant des allers-retours du regard, est abandonnée.

Côté tarif, Nintendo reste encore flou ; comme pour les caractéristiques techniques, nous en saurons davantage dans les semaines et mois à venir.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite