Transistors : bientôt la fin de la miniaturisation ?

transistors
Source : IEEE Spectrum

A lire chez IEEE Spectrum, un article sur la miniaturisation des transistors, qui semble devoir s’arrêter.

Durant des décennies, la poussée technologique vers des transistors toujours plus fins, et donc une densité toujours croissante de transistors dans les processeurs, a permis d’augmenter les performances de calcul de nos machines.

Ces dernières années, la miniaturisation a rencontré des difficultés visibles. Rappelons par exemple qu’Intel est passé d’un modèle tick-tock (cycle régulier d’amélioration avec gravure plus fine de l’architecture de processeurs puis nouvelle architecture) à un modèle process-architecture-optimization (qui rajoute une phase d’optimisation architecturale au cycle tick-tock). Un allongement du temps entre deux changements de finesse de gravure qui prouve que ces améliorations deviennent de plus en plus difficiles et coûteuses.

Or, la Semiconductor Industry Association, composée de spécialistes du secteur des semiconducteurs (dont Intel, AMD, Qualcomm, IBM…) prévoit dans son dernier rapport qu’à partir de 2021 environ, il ne sera économiquement plus intéressant de réduire les dimensions des transistors.

Pour autant, les industriels ne prévoient pas la fin des évolutions technologiques. Le rapport souligne par contre qu’il faudra alors se tourner vers d’autres approches pour augmenter la densité de transistors : par exemple, changer l’inclinaison des transistors et utiliser de multiples couches de circuits superposées. De même, on s’attend à ce que de nouveaux matériaux soient utilisés.

Reste donc à voir quelles évolutions seront effectivement mises en place dans les années à venir.

A Lire également