Accueil » Brexit : au Royaume-Uni, le secteur du jeu s'inquiète

Brexit : au Royaume-Uni, le secteur du jeu s'inquiète

Temps de lecture : < 1 minute

Brexit

Après l’annonce du résultat du referendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE, l’industrie audiovisuelle avait exprimé ses inquiétudes. Elle n’est pas la seule : le secteur du jeu réagit également.

UKIE et TIGA, deux organismes destinés à la promotion de l’industrie du jeu vidéo au Royaume-Uni, on lancé une campagne de communication autour de ce qu’ils perçoivent comme un danger pour leur secteur, mais aussi une opportunité.

L’incertitude liée au Brexit pourrait avoir un effet négatif sur les investissements. Par ailleurs, les aides européennes seront coupées. Autant de facteurs qui pourraient avoir un impact néfaste pour les entreprises locales.

TIGA appelle à une réaction des pouvoirs publics : selon l’organisme, le gouvernement britannique devrait encourager les investissements, maintenir les aides gouvernementales, voire les renforcer. Rappelons d’ailleurs qu’en dehors de l’UE, le Royaume-Uni n’aurait plus forcément à se conformer aux règles sur la concurrence, et pourrait donc plus librement aider un secteur.
TIGA demande en outre à ce que les nouvelles règles d’immigration ne freinent pas les embauches dans le secteur. Enfin, l’organisation soulève la question de la propriété intellectuelle : le Brexit pourrait avoir un impact sur ce sujet.

Nous vous invitons à lire les demandes de TIGA pour plus de détails ; nos confrères de Wired ont par ailleurs publié un dossier sur les conséquences possibles du Brexit pour le secteur du jeu.

A Lire également