VR
John Whittingdale (à gauche) et Alex Mahon (à droite), CEO de The Foundry

John Whittingdale, Secrétaire d’Etat britannique pour la Culture, les Médias et les Sports, a rendu visite cette semaine à The Foundry. Reçu par la CEO du groupe, Alex Mahon, il a testé différents casques et applications de réalité virtuelle. Une opération de communication qui avait pour objectif de montrer le soutien du gouvernement britannique à la réalité virtuelle, et plus largement de l’industrie créative, comme l’indique un communiqué gouvernemental publié en parallèle.

Le gouvernement britannique souligne notamment que les industries créatives compteraient environ 1,9 millions d’emplois, soit une hausse de 20% par rapport à 2011. On soulignera toutefois qu’il s’agit de l’ensemble de la création, et évidemment pas de la seule création numérique : le communiqué évoque par exemple une forte hausse du secteur de la danse, aux côtés d’un secteur informatique en progression nette.

Cette visite et ce communiqué avaient donc pour objectif de réaffirmer le soutien gouvernemental à la création. Le fait qu’ils interviennent après le vote sur la sortie de l’Union Européenne n’est pas un hasard : John Whittingdale a explicitement affirmé que pour lui, les forces du Royaume-Uni (notamment les talents locaux, la langue et le système d’imposition avantageux pour certains domaines) restaient des atouts de poids. Il a également évoqué des « opportunités dans le monde entier », peut-être une façon d’indiquer qu’il existe d’autres marchés que celui de l’UE.
Alex Mahon, CEO de The Foundry, se dit évidemment satisfaite de la visite, et a souligné l’importance du Royaume-Uni au sein du marché émergent que représente la VR.

Au-delà des photos avec casques de réalité virtuelle, le déplacement officiel était donc surtout à voir comme une façon de rassurer le secteur créatif, au lendemain d’un vote synonyme d’incertitudes. Le gouvernement britannique tient à faire savoir que le secteur reste une priorité.

Une visite qui contraste quelque peu avec celle de François Hollande au Festival d’Annecy : comme nous l’indiquions dans notre compte-rendu et notre vidéo d’ambiance, l’opération de communication avait été gâchée par le comportement inexcusable du service d’ordre.

VR

VR

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite