Le syndicat BECTU dénonce les conditions de travail chez MPC Londres

BECTU

BECTU, syndicat situé au Royaume-Uni et spécialisé dans le secteur Media & Divertissement, dénonce les conditions de travail au sein du studio MPC Londres.
Dans un article, l’organisme dévoile les résultats d’une enquête menée auprès des employés des studios, dans les semaines qui ont précédé la sortie du Livre de la Jungle (sur lequel travaillaient justement les artistes et techniciens de MPC Londres).

Le syndicat dénonce la lutte du studio contre la volonté de mise en place d’un syndicat, le recours élevé au contrats à court terme (bien plus que dans d’autres studios du Royaume-Uni). Toujours selon BECTU, les artistes subissent des pressions pour accepter des heures supplémentaires non payées, et le recours aux contrats courts serait un moyen d’accentuer cette pression.
BECTU affirme en outre que les employés ne font pas confiance aux instances internes pour résoudre les problèmes liés aux conditions de travail, et que les artistes déplorent un déséquilibre entre leur vie privée et leur travail.

L’article donne plus de détails, et cite notamment quelques commentaires d’employés de MPC. L’un d’eux dit avoir été réprimandé par son manager pour avoir quitté le travail à 21h30, un autre évoque un climat de “peur” à l’idée d’évoquer des problèmes avec leur hiérarchie.

A Lire également