Pacte anti-concurrence : les studios Blue Sky veulent un règlement à l'amiable

Blue Sky Studios

Il y a un peu plus d’un an et demi, un ancien artiste de DreamWorks Animation (Robert Nitsch Jr.) lançait une class action contre Pixar, Disney, Sony, DreamWorks Animation, LucasFilm et d’autres sociétés. Il avait rapidement été rejoint par d’autres artistes, David Wentworth et Georgia Cano, et ils avaient fusionné leurs plaintes.
A la source de l’affaire, le soupçon d’une collusion entre les studios, qui auraient passé un pacte anti-concurrence illégal pour maintenir les salaires des artistes à un niveau artificiellement bas. Le but de la class-action est donc, pour les artistes, d’obtenir une compensation pour ce manque à gagner.

L’affaire prend une nouvelle tournure : Deadline nous apprend que les studios Blue Sky (qui appartiennent à la Fox) ont décidé de jeter l’éponge. Plutôt que de continuer la bataille judiciaire, le groupe a accepté un accord à l’amiable.

Cet accord comporte deux clauses majeures : le versement de 5 950 000 dollars (plus de 5,2 millions d’euros), et la coopération du studio. Robert Nitsch Jr., David Wentworth et Georgia Cano devraient chacun toucher 10 000 dollars.
La somme globale correspond environ au quart de ce que réclamaient les plaignants, ce qui n’a rien de surprenant : aux USA, il est courant que les règlements à l’amiable débouchent sur une somme largement inférieure à celle demandée initialement.

L’accord doit désormais être validé par la justice ; une audience est fixée pour le 16 juin.

Il sera évidemment intéressant de suivre la suite de l’affaire, et de voir si d’autres studios optent pour la même approche que Blue Sky.

A Lire également