Accueil » Livre : Superviseur des effets visuels pour le cinéma

Livre : Superviseur des effets visuels pour le cinéma

Temps de lecture : 3 minutes

Eyrolles

Les éditions Eyrolles ont lancé l’ouvrage Superviseur des Effets Visuels pour le Cinéma, par Réjane Hamus-Vallée et Caroline Renouard. La première est maîtresse de conférences à l’Université d’Evry-Val-d’Essonne (elle y dirige le Master Images et Société) tandis que la seconde est chercheuse au sein du Laboratoire d’Excellence Arts-H2H et membre associée de l’IRCAV (Institut de Recherche en cinéma et audiovisuel).
Les 160 pages de l’ouvrage n’ont pas vocation à être une bible exhaustive du métier : il s’agit plutôt de proposer une vue d’ensemble.

La première partie du livre (100 pages) dresse un tour d’horizon du métier, de ses enjeux et de ses techniques :
– historique du métier de superviseur des effets visuels, ses évolutions, le contexte en France et dans le reste du monde ;
– les tâches classiques d’un superviseur, de la lecture du projet à la finalisation ;
– l’aspect relationnel et les liens avec l’ensemble de l’équipe d’un projet ;
– la partie postproduction proprement dite, la gestion et supervision d’une équipe ;
– les qualités nécessaires d’un bon superviseur.

Le propos est clair, et le livre n’hésite pas à évoquer l’aspect économique, y compris lorsqu’il s’agit de parler de crise ou fermetures de studios : une franchise de ton évidemment appréciable.

La seconde partie (une cinquantaine de pages) se focalise sur l’aspect formation. Filières, formations classiques ou atypiques, en France et à l’étranger sont évoquées. On y trouvera aussi une dizaine de pages de ressources sur le métieur et le secteur : sites Web (3DVF en tête), livres, syndicats et organisations, évènements, etc.

On notera la présence tout au long de l’ouvrage d’informations, anecdotes, avis et cas concrets issus d’interviews de studios et artistes. On y retrouvera notamment BUF, la CGEV, Double Negative, MacGuff Lignes, Digital District, Mikros Image, Damien Bataille, Alain Carsoux, Ludovic Iochem, Julien Meesters, … Et bien d’autres. Une façon bienvenue d’ancrer le propos de l’ouvrage dans le réel.

Un regret toutefois : l’absence d’illustrations, qui auraient pu être bénéfiques lors d’explications ou cas concrets.

Comme l’indiquent Réjane Hamus-Vallée et Caroline Renouard, ce livre est véritablement à voir comme un guide d’introduction. Hors de question ici d’entrer dans le niveau de détail technique d’un VES Handbook, par exemple.

En revanche, Superviseur des effets visuels pour le cinéma sera une introduction parfaite à destination des personnes qui souhaiteraient découvrir le secteur des effets visuels et le métier de superviseur en particulier. L’accent mis sur l’aspect formation en fera une ressource idéale pour les lycéens et étudiants qui s’intéressent au secteur et souhaiteraient disposer d’informations tangibles pour leur orientation, d’autant que le tarif éditeur rend le livre très accessible.

Superviseur des effets visuels pour le cinéma est disponible aux éditions Eyrolles.
Il est notamment disponible sur le site de l’éditeur pour 14,50€, mais aussi sur Amazon pour 12,50€. (lien Amazon affilié : 3DVF touche un pourcentage sur la vente du livre si vous utilisez ce lien)
Notez qu’il existe également une version numérique, proposée environ 10€ sur les deux liens ci-dessus : formats Epub+pdf chez Eyrolles, Kindle chez Amazon.

Voici pour finir un aperçu vidéo de l’ouvrage :

A Lire également