L'animation 2D au service de l'animation 3D, par William Salazar

William Salazar

L’animateur William Salazar présente une vidéo la façon dont il utilise l’animation 2D au service de la 3D, en créant une référence rapide de ce qu’il souhaite obtenir.
Les avantages selon lui :
– toute la réflexion se fait durant le dessin : posing, timing approximatif, expressions ;
– il est plus facile de créer des poses fortes et dynamiques en quelques lignes ;
– comme l’esquisse 2D est rapide, on peut montrer une première passe au réalisateur très tôt, et donc apporter des modifications avant même de plonger dans la 3D.
– dessiner est amusant !

Inversement, cette méthode a quelques inconvénients :
– ne fonctionne pas sur de l’animation subtile ou de l’animation humaine très réaliste : une référence en live action est souvent plus adaptée ;
– il peut être difficile de gérer la perspective et les proportions, surtout si le plan met en scène un angle ou mouvement de caméra atypique ;
– matcher la pose 2D sur le personnage 3D peut être fastidieux ;
– ce n’est évidemment pas un workflow adapté à tous les animateurs, notamment ceux qui ne veulent ou ne savent pas dessiner.

A Lire également