ZWSoft plie face à Autodesk après une plainte pour utilisation frauduleuse de code source

ZWCAD

En 2014, Autodesk avait porté plainte aux USA et aux Pays-Bas contre ZWSoft. En cause : selon Autodesk, l’outil de CAD 2D de ZWSoft, ZWCAD+, utilisait du code source issu d’AutoCAD sans la moindre autorisation.
A l’époque, ZWSoft avait nié les accusations, mais le dénouement de l’affaire donne raison à Autodesk. En effet, selon un accord signé entre les deux parties, ZWCAD+ est retiré du marché, et ZWSoft va compenser financièrement Autodesk (le montant n’est pas divulgué dans l’annonce). En contrepartie, Autodesk abandonne ses poursuites.

ZWSoft sauve tout de même sa réputation : le communiqué précise que le code source a été frauduleusement utilisé « par un employé ». Autodesk ne remet pas en cause publiquement l’explication de ZWSoft, qui affirme que l’employé a caché ses agissements à ses employeurs.

De son côté, le CEO de ZWSoft a publiquement rétracté toutes les affirmations selon lesquelles la plainte d’Autodesk était infondée, salue « le professionnalisme et la compréhension d’Autodesk durant l’enquête », et souligne qu’Autodesk « encourage une saine compétition ».

Les utilisateurs de ZWCAD+ pourront contacter ZWSoft, qui leur échangera leur licence contre une version de ZWCAD Classic : ce dernier est expurgé de tout code appartenant à Autodesk.

A Lire également