Piratage de Sony Pictures : jusqu'à 8 millions de dollars pour les employés

Fin 2014, Sony Pictures avait été victime d’une attaque informatique de grande ampleur. Elle s’était notamment traduite par d’importantes fuites de documents et données, dont des films qui n’étaient pas encore sortis en salles.

Nous avions également évoqué à l’époque une class action (plainte groupée) lancée par des employés et ex-employés du groupe. En cause : des données personnelles qui avaient été récupérées par les pirates, y compris des numéros de sécurité sociale et des informations sur leur salaire.
Des faits particulièrement graves puisque ce genre d’information peut permettre d’usurper l’identité d’une personne.

L’agence AP nous apprend qu’un accord à l’amiable a été trouvé. Le studio accepte de verser jusqu’à 8 millions de dollars (7 millions d’euros) aux plaignants pour compenser les pertes liées à une éventuelle usurpation d’identité. Les frais de protection des plaignants (recours à un service anti fraude) et les frais légaux seront également couverts.

Michael Lynton, CEO de Sony Entertainement, a commenté l’annonce de cet accord, qu’il qualifie de « pas important et positif pour mettre l’attaque informatique derrière nous ».

L’accord devra encore être validé par un juge avant d’être définitivement acté.

Sony Pictures

A Lire également