Accueil » 3D Printshow Paris 2015 : photos et bilan

3D Printshow Paris 2015 : photos et bilan

Temps de lecture : 3 minutes

3D Printshow

En complément de nos articles sur les sociétés et nouveautés du 3D Printshow Paris 2015, voici un aperçu photo de l’évènement.

Poids lourd du secteur, Stratasys se mettait en avant dès l’entrée du salon avec un projet d’utilisation de l’impression 3D pour les 24h du Mans. 5 à 10% des pièces de la voiture exposée étaient imprimées en 3D : tableau de bord, certains ailerons, support de caméra, etc.
L’intérêt par rapport aux méthodes classiques : un coût moindre (le matériau est un filament ABS) et la possibilité de pouvoir rapidement recréer des pièces.
A terme, le taux de pièces imprimées en 3D devrait encore grimper.

3D Printshow

Dans l’espace exposants, une nuée de machines accueillait le visiteur. Imprimantes classiques, modèles triangulaires, imprimantes à personnaliser… L’offre est vaste.

3D Printshow

Sur le stand A4 Technologie, nous avons retrouvé la Up! Box, dont nous vous avons proposé un test.
De nombreux exemples d’utilisations étaient également proposés, comme un vélociraptor réalisé par Charlotte Canaple (étudiante à LISAA), ou un robot-araignée présenté par Louis Bernot, étudiant à l’école d’ingénieur IPSA.

3D Printshow

Sculptures, modèles géants, finition métal… Les entreprises ont rivalisé pour attirer les très nombreux visiteurs sur leurs stands.

Plus loin, d’autres sociétés présentaients leurs matériaux, à l’image de i.materialise et son imitation de bois. Verbatim, qui vient d’annoncer son arrivée sur le marché du filament, était aussi au rendez-vous.

3D Printshow

Le stand Formlabs permettait de voir la nouvelle imprimante Form2, ainsi que des exemples d’impressions, comme une série de bijoux réalisés avec un matériau pensé pour le moulage à cire perdue.

3D Printshow

Ci-dessous, une machine étonnante signée Tobeca : l’entreprise propose des imprimantes sur mesure.

3D Printshow

Comme le montrent les photos ci-dessous, le 3D Printshow a su comme l’an passé attirer beaucoup de visiteurs.
Sans doute trop, en fait : les allées et stands n’étaient pas assez vastes au regard pour accueuillir une telle foule dans de bonnes conditions. Le Carousel du Louvre est un lieu prestigieux, mais l’espace loué par les organisateurs est clairement insuffisant.

Autre problématique : les entreprises ne sont pas classées au sein du salon. Constructeurs, revendeurs, sociétés de services, revendeurs de consommables se mélangent donc et les novices auront sans doute des difficultés à savoir qui est qui, qui propose quoi. A moins évidemment de s’arrêter sur chaque stand, ce qui est difficilement envisageable vu la foule évoquée plus haut.

Ces problèmes d’organisation mis à part, le 3D Printshow reste un excellent moyen d’avoir un aperçu de l’état du marché. On ne peut donc que souhaiter un retour de l’évènement en 2016, si possible dans un lieu plus adapté.

A Lire également