Accueil » Annecy 2015 : la conférence Pixar/RenderMan

Annecy 2015 : la conférence Pixar/RenderMan

Temps de lecture : 4 minutes

C’est devenu une tradition : chaque année, Pixar propose à Annecy des conférences autour de son moteur de rendu RenderMan. L’occasion également de revenir sur les derniers films ou courts du studio.
De quoi attirer de nombreux étudiants et professionnels : 20, 30 minutes avant le début de chaque présentation, la queue est déjà longue.

Pixar

Cette année, nous avons eu droit à une avant-première de Lava, dont un extrait est visible ci-dessous. Un court fort sympathique réalisé par James Ford Murphy et qui met en scène un volcan qui rêve de trouver l’amour.

Après cette introduction, place aux choses sérieuses : Dylan Sisson de Pixar est longuement revenu sur RIS, le nouveau moteur intégré à RenderMan. Il n’a pas manqué de rappeler que RenderMan peut désormais être utilisé gratuitement pour des projets non commerciaux ou du test, et qu’un site dédié à la communauté est en place.

RenderMan : une grosse mise à jour en approche

Mais surtout, il a dévoilé quelques détails sur la prochaine mise à jour (version 20), prévue pour le début du mois de juillet.
Au programme, quatre grosses avancées :

– Tout d’abord, un outil appelé denoiser. Il permet d’éliminer le bruit sur un rendu de façon à gagner du temps (moins d’échantillons nécessaires pour obtenir une image propre).
Cet outil est en fait issu des recherches de Disney, qui l’avait créé pour Les Nouveaux Héros. Il fonctionne en tant que post-process, et nécessite de faire appel aux AOVs (Arbitrary Output Variables). En clair, l’outil utilise les passes de diffuse, speculaire, albedo, normal etc pour supprimer le bruit tout en prenant en compte les spécificités de la scène. Le bruit sur la surface d’un objet sera lissé, mais les bords resteront nets.
Le procédé est automatique, et prend environ 2 minutes sur une frame en HD.
Pour une qualité de rendu similaire et en production, Pixar avance un gain en temps de rendu de x5 au minimum, et jusqu’à x10 sur certaines scènes (voir plus bas).

– Autre avancée, le rendu du hair via la technique proposée par Marschner. Cette fonction est utilisable dans RIS, et est directement issue de la production du Monde de Dory.
Il s’agit d’un modèle poussé qui, d’après les rendus que nous avons vus, donne de très bons résultats visuels.  A noter, Dylan Sisson a précisé que d’autres shaders de production seront proposés dans les futures mises à jour : verre, SSS, etc.

– Une caméra physique, avec gestion du vignettage, des distortions de l’objectif, des aberrations chromatiques et de l’effet tilt-shift (effet « maquette » obtenu avec un objectif à décentrement).

– Enfin, un nouveau Visualizer fait son apparition. Cet outil sert surtout à l’analyse et au debug : très rapide, il permet de faire du rendu wireframe, du rendu de normales, du flat shading, etc. Il pourra aussi servir pour ajuster rapidement une caméra et ses paramètres ou affiner le motion blur, avant de lancer un rendu classique.

D’autres nouveautés plus mineures devaient aussi arriver : gestion des volumes qui se superposent, rendu plus rapide des volumes, Maya Fluids, light filters… Tous les détails seront disponibles lors du lancement de la version 20, qui devrait avoir lieu la première semaine de juillet si tout va bien. La version gratuite sera elle aussi mise à jour.

A noter, des plugins RenderMan pour Houdini, Cinema 4D et Blender sont en cours de développement. Quelques informations pourraient être dévoilées cet été lors du SIGGRAPH.
Autre information, un employé a été embauché spécifiquement pour la documentation du moteur : celle-ci devrait donc s’améliorer rapidement.

Rappelons également que notre partenaire Progiss est revendeur officiel RenderMan pour la France : si vous avez des questions spécifiques sur le logiciel, les nouveautés à venir ou pour tester/se former à l’outil, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com

RenderMan
Ci-dessus, image créée par Dylan Sisson qui met en avant les nouveautés de la version 20 : fourrure sur le mur, effets de caméra, double volume pour la flamme de la bougie. Une version HD est disponible sur la page Facebook du moteur. (crédit : Pixar)

Le Monde de Dory : premier aperçu

Dylan Sisson a terminé sa présentation en évoquant Le Monde de Dory, suite du Monde de Némo prévue pour l’été 2016. Il s’agira du premier film du studio rendu avec RIS. Katana a également été utilisé.

De nouveaux pipelines et workflows ont donc été mis en place, avec à la clé un meilleur rendu des poissons (Subsurface Scattering), des aquariums, et l’utilisation plus poussée de l’éclairage indirect. Selon Dylan Sisson, RIS se montre ici plus simple et plus pratique que le rendu Reyes utilisé sur le premier volet.
Nous avons pu voir quelques essais issus de la production en ce qui concerne les éclaboussures, mais aussi le rendu de Dory.
A ce sujet, on soulignera que l’implémentation de l’outil denoise de la version 20 est directement issu de contraintes de production : certaines scènes du film voyaient leurs temps de rendu grimper jusqu’à la centaine d’heures de calcul ! Un temps qui a pu être divisé par 10 avec le denoise.

L’accélération du rendu et la fonction de checkpointing (sauvegarde d’un rendu à intervalles définis) permettent aux artistes de faire des rendus durant la nuit, avec l’animation prête à être validée lors des dailies du matin.

Ces innovations font qu’il sera sans doute très intéressant de suivre les conférences et making-of qui seront organisés autour de ce film en 2016.

RenderMan
Photo issue d’une des conférence (crédit : Pixar)

La présentation s’est terminée comme il se doit, avec une remise de goodies pour certains spectateurs tirés au sort, mais aussi avec des posters de Vice-Versa distribués à toute la salle.

RenderManSortie de la salle de conférence, au coeur du vieux Annecy.

A Lire également