Accueil » CalArts, Ringling, Savannah : les écoles d'animation américaines se féminisent

CalArts, Ringling, Savannah : les écoles d'animation américaines se féminisent

Le Los Angeles Times a publié un article sur une tendance forte ces dernières années aux USA : les écoles d’animation 3D américaines se féminisent.
Alors qu’historiquement le secteur était assez masculin, la tendance semble s’inverser, avec une forte poussée ces 3 ou 4 dernières années.

La célèbre CalArts (California Institute of the Arts), d’où sont sortis de très nombreux artistes et réalisateurs reconnus, est ainsi passée de 51% à 71% de femmes dans sa promotion en 5 ans. Un record d’autant plus impressionnant que la première promotion d’animation, en 1975, ne comportant que deux femmes.
Selon les données recueillies par le Los Angeles Times auprès des écoles, la tendance se vérifie aussi dans d’autres établissements tels que le Ringling College of Art & Design ou le Savannah College of Art & Design.

L’article souligne toutefois que cette féminisation des écoles ne se retranscrit pas dans l’industrie : les artistes seraient encore à 80% des hommes. Les femmes sortant des écoles font apparemment face à un frein en ce qui concerne les postes créatifs, et sont plutôt recrutées à des postes d’assistantes de production et de suivi de production.

femmes -animation
Graphique : Los Angeles Times, d’après des données fournies par les écoles.

L’article explore quelques pistes possibles pour expliquer la féminisation des écoles américaines : le fait que davantage de femmes suivent des études supérieures, les films d’animation comme Rebelle ou La Reine des Neiges qui ont pu séduire un public féminin et leur donner envie d’entrer dans le secteur, les évolutions liées à internet.
Pour plus de détails sur ces hypothèses et sur l’évolution du secteur au cours des dernières décennies, nous vous invitons à lire l’article complet chez LA Times.

A Lire également