Court : Stuck In A groove, de l'animation sans ordinateur

Repéré par le Labo, qui n’est autre que la sélection expérimentale du Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand, voici Stuck in a Groove.

Ce court atypique de Clemens Kogler utilise une technique nommée « phonovidéo » : concrètement, le procédé utilise des platines et des disques recouvert d’images. Pas de post-traitement, pas d’informatique, ici tout est low-tech !

 

Avant de rentrer dans la technique, voici le court :

 

Sur le plan technique, deux méthodes ont été cumulées :

– l’animation se fait grâce à l’obturation de la caméra : les disques ne sont pas animés, mais la caméra donne un effet quasi stroboscopique qui capture le disque tournant pile au bon moment, donnant l’illusion qu’il ne tourne pas, mais est réellement animé. Un peu comme les roues de voitures tournant à l’envers dans les films, en somme. On est véritablement ici dans le low-tech, puisque cette technique d’animation précédait le cinéma.

– Pour passer d’un visuel à l’autre, on a recours aux techniques de DJ : deux platines, deux disques à images en parallèle. Pendant qu’un disque « joue », le « DJ Visuel » change le disque de l’autre platine.

 

Voici un schéma technique du montage :

 

Clemens Kogler

 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, Motionographer a posté une interview du réalisateur.