Accueil » Jeffrey Katzenberg (Dreamworks) revient sur la chute des entrées relief au cinéma

Jeffrey Katzenberg (Dreamworks) revient sur la chute des entrées relief au cinéma

Temps de lecture : < 1 minute

Kung-Fu panda 2

Sale temps pour le relief. Alors que la technique semblait de prime abord un bon moyen d’attirer davantage de spectateurs en salles, les entrées relief aux USA se mettent à décliner, comme en témoigne Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence, qui a attiré davantage de spectateurs en 2D qu’en relief. Kung-Fu Panda 2 a subi le même sort.

La situation n’est pas forcément facile à analyser : certains y voient déjà le signe d’une mort prochaine du relief au cinéma, d’autres la marque d’un effet utilisé sans réelle réflexion ou avec des compétences techniques pas toujours à la hauteur (notamment pour les films convertis, et non pas nativement en relief).

Pour tenter d’approfondir le sujet, Hollywood Reporter a interviewé Jeffrey Katzenberg, Dreamworks Animation Chief et surtout un des premiers adeptes du retour du relief au cinéma. Il est interrogé sur les raisons de la chute des entrées, le coût des tickets, mais également l’international (le relief attire davantage hors des USA), et enfin la stratégie de Dreamworks concernant cette technique.

Lire l’interview chez hollywoodReporter.

A Lire également