Digital Domain signe avec l'indien Reliance Mediaworks

Temps de lecture : 2 minutes

Digital Domain, studio bien connu d’effets spéciaux créé par James Cameron, Stan Winston et Scott Ross en 1993, vient de signer un partenariat avec le groupe Reliance Mediaworks, basé principalement en Inde.

Digital Domain - Reliance

Le partenariat a évidemment pour but de créer VFX et 3D, via l’ouverture de studios à Mumbay (ex Bombay) et à Londres.

Les nouveaux studios fourniront des services de postproduction pour le cinéma, la télévision et la publicité. Reliance en sera propriétaire.
Comme le souligne VFX Soldier, cette annonce n’est finalement pas étonnante, car les gros studios californiens ont tous des partenariats de ce type : Imageworks India, Dreamworks Animation…
Ces accords n’ont pas signifié pour autant la mort du travail localisé en Californie : Reliance a déjà déboursé la moitié de la somme nécessaire à l’indépendance des studios Dreamworks, lors de sa séparation avec le studio parent Paramount Pictures, et tout le travail n’est pas pour autant allé en Inde. Les artistes de Digital Domain n’ont donc a priori aucun souci à se faire.

Du point de vue de Digital Domain, il s’agit sans doute davantage de rester compétitif face à Technicolor ou Rythm & hues, qui ont déjà des studios en inde et profitent des coûts plus faibles.
Le studio à Londres, lui, bénéficiera des crédits d’impôts conséquents accordés en Angleterre.
Après le rachat l’an dernier d’un studio VFX à Vancouver, au Canada, Digital Domain devient donc une entreprise globale.

Du côté de Reliance, l’accord est tout aussi intéressant : entre Dreamworks et Digital Domain, le groupe possède désormais des alliés de poids dans l’industrie cinématographique mondiale.

Pour plus de détails, on consultera le L.A. Times, ou Hollywood Reporter. Le site officiel de Reliance permettra également aux curieux d’en savoir plus sur le groupe.

A Lire également