Vous l’avez sans doute appris plus tôt dans la journée : aujourd’hui vers 11h20, deux hommes cagoulés ont pénétré dans les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Armés de fusils d’assaut, ils ont ouvert le feu sur les personnes rassemblées pour la conférence de rédaction, avant de ressortir. Ils ont par la suite tiré sur la police arrivée sur place, avant de s’enfuir.
Au total, 12 personnes sont décédées au cours de ce que François Hollande et le procureur de Paris ont qualifié « d’attentat terroriste ». 8 autres personnes seraient blessées, dont 4 dans un état grave.
Cabu, Tignous, Wolinski et Charb, journalistes ou dessinateurs au sein du journal, font partie des victimes. Des policiers sont également décédés, dont celui en charge de la protection de Charb, directeur du journal et cible de menaces régulières.
Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier en Francer depuis celui de Fieschi, Boulevard du Temple à Paris, en 1835.

Je Suis CharlieImage affichée sur le site de Charlie Hebdo cet après-midi, en soutien aux victimes

A ce stade, il semble trois individus sont recherchés par les autorités (dont les deux tireurs). Le mode opératoire de l’attentat fait penser qu’il s’agit de personnes bien préparées, disposant d’une formation de type militaire.
Certains dessinateurs ont exprimé leurs réactions avec un crayon ; on retrouvera leurs oeuvres sur le site de Slate, entre autres.

La rédaction de 3DVF se joint évidemment aux soutiens et élans de solidarité envers la rédaction de Charlie, des policiers victimes de l’attentat, mais aussi envers l’ensemble des victimes et de leurs familles.

Rappelons enfin une évidence : quelles que soient les motivations, l’identité, les origines ou la religion des agresseurs, elles ne sauraient justifier la stigmatisation d’une communauté. La liberté de la presse ne se défend pas par la haine.

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite