Vente de modèles pour l’impression 3D : que vendre et à quel prix ?

Plusieurs services d’impression 3D (Sculpteo, i.materialise, etc) proposent aux artistes de vendre leurs modèles, qui seront commandés imprimés par des tiers.

Quel retour financier espérer de telles ventes ? Quels types d’objets proposer, et à quel prix ? Le site CGTrader y répond en partie, à l’aide des données de son propre service.
Selon l’infographie mise en ligne par CGTrader, il faudra prévilégier des objets pouvant rentrer dans les catégories Do it Yourself/Loisirs, mode ou art. A l’inverse, les catégories comme gadgets et jeux génèrent peu de ventes.

Bien évidemment, un nombre de ventes élevé n’implique pas fortement des revenus supérieurs : tout dépend du prix des objets de chaque catégorie. Ici, CGTrader donne le tarif moyen des objets de chaque catégorie, ainsi que le tarif moyen des objets vendus. On constate de grosses différences dans certaines sections (« Science » et « Miniatures » en particulier), qui indiquent potentiellement un marché surévalué ou sous-évalué par rapport à ce que les clients sont prêts à dépenser.

CGTrader

En combinant les informations, le marché le plus porteur (index de volume de ventes multiplié par le prix moyen effectif des ventes) est l’art (3504) suivi de Miniatures (1980), Hobby (1845) et Gadgets (1720).
Bien entendu, la concurrence sera à prendre en compte : les conseils donnés ici par CGTrader (se placer sous le prix moyen, mettre des images, donner quelques modèles gratuits, avoir un portfolio important) sont relativement classiques pour de la vente en ligne.

On regrettera que CGTrader précise pas le revenu moyen/médian par vendeur. Un oubli sans doute volontaire : on imagine que CGTrader préfère ne pas donner trop d’informations aux plateformes concurrentes.

A Lire également