Accueil » The Foundry annonce le rachat de Mischief

The Foundry annonce le rachat de Mischief

Temps de lecture : 3 minutes

Mischief

The Foundry est bien décidée à s’étendre, et le fait savoir avec l’annonce du rachat de 61 Solutions.

Cette société a été fondée par Sarah Frisken et développe l’outil d’esquisse 2D Mischief, sous Mac et Windows. Le projet est inspiré d’un travail que Frisken avait développé chez Disney Animation en tant que consultante.
Les atouts du produit : un canvas et un zoom infinis, une interface épurée. Vous pouvez d’ailleurs tester le logiciel vous-même : une version démo et une version gratuite allégée sont disponibles.

Voici un aperçu du produit en vidéo :

Pourquoi ce rachat ?

The Foundry trouve de nombreux avantages dans ce rachat.
Il ne s’agit pas de vendre Mischief à prix d’or : la version payante n’est vendue qu’une poignée de dollars (25$) à l’heure actuelle.

En revanche, The Foundry dispose désormais d’un accès direct aux brevets et technologies utilisées dans Mischief, à commencer par les ADF (Adaptively Sampled Distance Fields). Il s’agit d’une technique de représentation mathématique des formes 2D ou 3D. Son avantage majeur est la légèreté des données manipulées. C’est cette légèreté qui permet d’avoir le canvas et le zoom illimités de Mischief, et lui procure sa rapidité.
Les brevets liés à cette technique sont notamment utilisés dans Saffron Type, composant au coeur du Kindle d’Amazon ou de Flash. Il est aussi utilisé sur les mobiles asiatiques pour afficher les caractères des langues locales sans faire exploser la quantité de mémoire nécessaire.

Le rachat permet en outre à The Foundry de travailler directement avec Sarah Frisken. Co-inventeuse de la technologie ADF, elle dispose d’une solide expérience en R&D et a passé 4 ans au sein de Disney Research en tant que consultante.

Puisque les ADF fonctionnent aussi pour la 3D, le potentiel est immense. D’après FxGuide, Brad Peebler (cofondateur de Luxology), quelques développeurs et Sarah Frisken expérimentent déjà avec ADF. S’il est encore trop tôt pour promettre de nouveaux outils, nous ne serions pas surpris de voir arriver des développements novateurs dans MODO ou MARI en lien avec ce rachat.

Autre point à souligner, la base utilisateur de The Foundry s’étend. Le CEO Bill Collis avait récemment indiqué que The Foundry dispose de 20 000 clients environ. Mischief, de son côté, en dispose de près de 4000, la plupart n’utilisant pas jusqu’ici de produits The Foundry.

Les conséquences pour The Foundry

La nouvelle filiale sera située à Boston, avec quelques membres à Londres et Shanghaï. Des développeurs ont déjà été embauchés pour étoffer l’équipe.
Sarah Frisken devient Chief Scientist, et poursuivra donc son travail de R&D. Elle travaillera notamment avec Chris Cheung, ex Product Line Manager chez Autodesk entré chez The Foundry en mai dernier.
Il faut donc s’attendre à des innovations importantes dans les futures versions de Mischief, mais aussi, sans doute, dans d’autres produits The Foundry.

On peut également anticiper une expansion du nombre d’utilisateurs de Mischief, puisque le produit bénéficiera d’une meilleure mise en avant et des moyens de The Foundry.

Enfin, ce rachat confirme les ambitions de The Foundry. La société poursuit son expansion dans de nouvelles directions, ce qui sera évidemment bénéfique pour les utilisateurs.

Mischief
Une partie de l’équipe The Foundry, lors de l’annonce du rachat.
De gauche à droite : Beck O’Byrne (Events Manager chez The Foundry), Christopher Kenessey (Chief Sales & Marketing Officer), Chris Cheung, Sarah Frisken.

Pour plus d’informations

– La vidéo de l’annonce est disponible ;
– FxGuide a mis en ligne de nombreuses informations sur la technologie ADF ;
– La page de recherche de Sarah Frisken donne accès aux publications liées aux ADF.

A Lire également