Les Boxtrolls : les studios Laika tirent parti de l’impression 3D

Temps de lecture : < 1 minute

A lire chez FxGuide, un article sur les techniques de production des studios Laika, et plus précisément sur leur utilisation de l’impression 3D.

Spécialiste de l’animation en stop-motion, Laika a en effet totalement intégré le prototypage rapide à son flux de production. Pas moins de 52 000 pièces de visage ont par exemple été créées pour le film Les Boxtrolls.
L’article revient sur les contraintes liées à cette technique, et la façon dont Laika les gère : utilisation du scan 3D, rigging et animation, librairie de parties du visage, difficulté de séparer animation faciale et corporelle, défauts d’impression…

L’atout principal de la méthode : le studio dispose de bien plus d’expressions et de subtilité qu’avec les techniques classiques. Une révolution qui a nécessité de repenser la totalité du workflow.

Laika

A Lire également