Accueil » Project Photofly : l'avenir du scan 3D par Autodesk, en beta gratuite

Project Photofly : l'avenir du scan 3D par Autodesk, en beta gratuite

Photofly

Autodesk lance officiellement la version 2.0 de Photofly, son programme de scan 3D à partir de photos (photogrammétrie) issu d’Autodesk Labs.
Il s’agit donc d’une expérimentation technologique et non d’un produit fini, le but pour Autodesk étant évidemment d’avoir un nombre de retours suffisamment important pour décider de l’avenir du projet, que ce soit sous forme de standalone ou intégré à la gamme existante.

L’utilisation reste aussi simple que dans la version 1 de Photofly : on prend un ensemble de photos d’un objet ou d’un lieu en suivant les instructions, on envoie le tout aux serveurs d’Autodesk via l’application, et on récupère la version assemblée. Grosse nouveauté pour la 2.0, il est désormais possible de générer et exporter des meshs.

Voici un aperçu complet en vidéo :

La technologie derrière Photofly nous renvoie évidemment au rachat de Realviz en 2008. Si les logiciels de cette société française (Stitcher, ImageModeler) n’ont pas forcément un avenir radieux devant eux (Stitcher n’est plus mis à jour et est a priori voué à l’abandon), l’équipe continue de travailler activement. Photofly est donc à voir comme le descendant direct d’ImageModeler, et un aperçu de l’avenir de la modélisation à partir de photos selon Autodesk. On notera d’ailleurs que le groupe s’oriente ici vers du calcul dans le cloud, de la même manière que Photosynth de Microsoft.

Le programme reste actif et gratuit jusque fin 2012 ; la preview prendra alors fin, et on peut penser qu’une version plus complète – et payante – sera alors au programme, pour une date indéterminée.

D’ici là, il serait dommage de ne pas profiter d’un outil entièrement gratuit !

La page officielle du projet donne de nombreuses informations utiles ; la vidéo d’instructions, en particulier, donne une très bonne idée à la fois des contraintes de prises de vue et des possibilités, en donnant quelques exemples de projets :

Enfin, la page Getting Started explique pas à pas la meilleure manière de débuter avec le logiciel.
N’hésitez pas à poster en commentaire vos résultats, essais et impressions… Mais aussi à envoyer vos retours à Autodesk (liens en haut à droite de la page officielle) si vous souhaitez suggérer des améliorations pour une éventuelle version commerciale.

A Lire également