Accueil » SIGGRAPH 2014 : compte-rendu de la première journée

SIGGRAPH 2014 : compte-rendu de la première journée

Le SIGGRAPH a ouvert ses portes hier. Nous vous proposerons tout au long de l’évènement un compte-rendu de notre envoyé spécial à Vancouver, le character rigging Jean-Christophe Rodier.
 
SIGGRAPH 2014

Pour la deuxième fois, le Siggraph s’exporte au-delà des frontieres américaines. Quelle meilleure place au monde que Vancouver, que l’on peut sans doute qualifier de capitale de l’animation et des VFX. Hôte en 2011, la cité olympique ouvre les portes de son convention center pour une édition 2014 où l’on ne risque pas de s’ennuyer.

SIGGRAPH 2014

Tout à commencé ce dimanche. Sous un soleil rayonnant la foule s’est pressée dès 8h du matin pour récuperer son precieux sésame. On pouvait sentir beaucoup d’excitation et de joie auprès de toutes les personnes que nous avons croisées.

 
SIGGRAPH 2014

Cette engouement allait se verifier dès l’après-midi puisque la première conference importante était intitulée « Everything is awesome ». Le studio australien Animal Logic ouvrait le bal de nombreuses rencontres autour de son dernier long-métrage LEGO.

LEGO

« Bricks, bricks and more bricks », voici des termes que l’on a entendus à plusieurs reprises. Le travail a considerablement modifié le pipeline standard du studio. Tout à commencé lors de la realisation de la serie Star Wars Lego : le travail entrepris a permis de développer de nombreux outils. Mais pour ce long-métrage, les briques etaient au centre du developpement, tout a été construit brique par brique.

Pour pallier aux difficultés rencontrées, un pipeline « spécial briques » a été conçu pour le modeling et le texturing. Ce n’est qu’ensuite que les équipes ont pu revenir à un pipeline standard. Malheureusement, comme souvent, les photos étaient interdites durant la présentation. 

 
SIGGRAPH 2014

Le Siggraph est aussi le moment pour bon nombre d’entreprises de présenter leur nouveaux outils et leurs toutes dernières avancées technologiques. Le salon est immense et il est impossible de tout couvrir et d’assister à toutes les presentations de ces « papers » (publications scientifiques). Heureusement, le traditionnel et indispensable Fast Foward est organisé en début de salon. Manquer cette conference revient sans aucun doute à louper son Siggraph.
C’est dans un hall archi comble que se sont succédées écoles, universités et entreprises. Une minute maximum pour présenter chaque publication et chaque nouvel outil mis en place par les exposants, de quoi disposer d’une vue d’ensemble de l’évènement.
Le but de ce Fast foward est tout simplement d’attirer l’attention du public et ainsi lui donner rendez-vous afin qu’il puisse assister à une demonstration plus detaillée des outils et publications. A chacun sa méthode : certains restent serieux et stoïques quand d’autres font parler des chaises ou se déguisent en hockeyeur canadien, voire en gorille. Les differents intervenants se sont enchainés à une vitesse folle. A peine une equipe avait terminé sa presentation qu’à l’autre bout de la salle une autre commençait son discours.

Nous avons assisté à un veritable show intense où parfois les publications dépassaient nos competences techniques. Tous les domaines ont été abordés : modélisation, textures, UV, animation, rigging, foule, cloth, video. A chaque problème des solutions ont été apportées pour faciliter le travail des artistes à l’avenir.
Certains ont d’ailleurs déjà été abordés sur 3DVF ; pour une liste complète des publications, on se reportera à la compilation concoctée par Ke-Sen Huang.

Cette journée a été ponctuée par de nombreuses retrouvailles entre francais. En marge de la présentation de Clarisse 2.0 lors de ce Siggraph, l’équipe d’Isotropix avec qui nous avons partagé un petit moment nous a confié qu’il fallait s’attendre à une annonce importante d’ici quelques heures. Cette dernière n’aura pas lieu de Vancouver, mais une fois transmise nous aurons les premières reactions de l’equipe sur place.

A Lire également