400MPH

400MPH : un chimpanzé veut atteindre l’impossible (court Rubika)

Paul-Eugène Dannaud, Natacha Pianeti, Alice Lefort, Julia Chaix, Quentin Tireloque, Lorraine Desserre dévoilent 400MPH, leur court de fin d’études à Rubika (promotion 2019), qui arrive en ligne après avoir fait le tour des festivals.

Utah. Au coeur des Bonneville Salt Flats, une vaste plaine salée, un chimpanzé nommé Icarus tente d’atteindre la vitesse ultime, qu’aucun bolide terrestre n’a su dépasser jusqu’ici : 400MPH (environ 650km/h).

On notera le choix de l’équipe d’opter pour un style réaliste, un défi d’autant plus délicat que l’apparence des chimpanzés est bien connue du public. Les cadrages, souvent très serrés, permettent de leur côté de souligner l’espace exigu des engins d’Icarus, tout en renforçant ses émotions et la tension globale du film.

A Lire également

1 commentaire

Shadows 6 juillet 2021 at 10 h 47 min
Wow, chapeau. Certains plans m’évoquent Le Coureur/running man, un des courts de l’anthologie Manie Manie (alias Neo Tokyo) produite par Madhouse en 87.

Laissez un commentaire