Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-Rendu : SIGGRAPH 2012

space

Compte-Rendu : SIGGRAPH 2012

Publié le 17 septembre 2012 par
space
SIGGRAPH 2012

 

PIXAR :

Dès l'ouverture des portes du Hall d'exhibition la foule s'empressait vers le stand pour récupérer le poster de " Brave ". À midi ce n'était plus une simple course, mais une queue pour obtenir la célèbre " teapot ".


Entre temps, nous pouvions assister à des présentations de renderman et outils utilisés durant la réalisation de Brave. Goalem a pu pour l'occasion mettre en avant son logiciel de foule, Golaem Crowd, dont nous vous reparlerons plus en détails très rapidement.

 

Golaem

 

ISOTROPIX:

Nos amis Montpellierains d'Isotropix avaient également pris rendez-vous au Siggraph pour présenter leur futur logiciel Clarisse iFX. Une conférence s'est tenue en présence de l'équipe, disponible en vidéo (voir ci-contre).



 

Stands

 

THE FOUNDRY :

Nous sommes passés chez The Foundry où l'équipe en a profité pour lancer et faire quelques démos de MARI 1.5.

The Foundry a profité du SIGGRAPH pour lancer la version 1.5 de MARI, son système de peinture numérique 3D.
La société indique s'être focalisée sur les besoins des secteurs VFX et jeu vidéo. Voici les nouveautés principales :
- support de l'overlapping des UV pour gagner du temps et améliorer le workflow ;
- fonction d'export en textures Maya ;
- support des ombres dans les shaders temps réel ;
- import des brosses Photoshop ;
- support des cubemaps au format DDS ;
- possibilité de peindre symétriquement grâce au support du mirroring dans le paint buffer ;
- possibilité de peindre les normal maps à la volée à partir de bump maps.

The Foundry

 

ZBrush

PIXOLOGIC:

 Nous avons eu également le plaisir de retrouver Thomas Roussel et toute l'équipe de Pixlogic, les créateurs de ZBrush. Dotés d'un stand idéalement placé à l'entrée du Hall d'exhibition, de nombreux utilisateurs expérimentés se sont relayés pour présenter des démos. Nous avons pu assister à l'une d'entre elles, celle de Scott Spencer, ni plus ni moins pour reprendre les termes de Thomas, le meilleur modeleur du monde. Ses compétences font qu'il travaille chez Weta... Il faut avouer que nous avons été séduits par son travail.

 

ZBrush

 

LIGHTWAVE

En quittant le stand de Pixologic, il valait mieux être sur ses gardes, un pas en arrière et les zombies de la série " The walking dead " nous dévoraient... New Tek avait invité quelques morts-vivants et présentait le tout nouveau Lightwave 3D 11.5, dont voici les principales fonctions :

Les utilisateurs bénéficieront d'un dépliage UV en un clic (méthode Angle Based Flattening), d'un nouvel outil de manipulation des edge loops, du "place mesh" qui permet d'ajouter de façon interactive des objets issus d'un autre calque sur le mesh en cours d'édition. L'outil est destiné à ajouter des détails, par exemple d'ajouter des rivets sur un robot, des épines sur la peau d'un dinosaure, etc.
Flocking (système de particules destiné à la modélisation de comportements organiques tels que des oiseaux en vol ou une horde d'animaux) a droit à de nombreuses améliorations, comme un système proie/prédateur.
L'instancing est amélioré : contrôle individuel des objets, fonction copier-coller pour les paramètres, optimisation des performances globales.
Le système de physique Bullet supporte le cloth et les soft bodies.
Le Viewport Preview Render, de son côté, permet de visualiser motion blur et relief.
Du côté de l'intégration avec d'autres logiciels, LightWave 11.5 peut désormais communiquer avec After Effects via un bouton "GoAE". Pour les adeptes de ZBrush, FiberMesh est supporté.


On soulignera enfin l'arrivée de Genoma, un nouveau système de rigging modulaire pouvant gérer aussi bien des humains que des quadrupèdes, insectes et autres créatures. Des portions de rigs prédéfinies sont proposées : ailes, bras, jambes, colonne vertébrale...

AUTODESK

Le stand imposant d'autodesk présentait plusieurs démos des logiciels du groupe, dont MudBox 2013 et en particulier sur le Hard Surfacing.
L'équipe en a également profité pour annoncer les extensions pour Maya et 3DSMax 2013.

Enfin en passant rapidement devant le stand nous avons pu assister à la présentation par Pixar d'OpenSubdiv.


NVIDIA

L'un des stands les plus imposants de ce Siggraph était sans nul doute celui de NVIDIA. L'équipe a notamment annoncé Maximus2, station de travail combinant une carte graphique Quadro et une carte Tesla HPC. Ces deux cartes utilisent dans la nouvelle architecture Kepler, qui permet une meilleure utilisation des ressources GPU.

 

Stands

 

JOB FAIR :

Situé au fond du hall d'Exhibition, le " Job Fair " était le lieu de rencontre entre les studios d'animations et les nouveaux talents à la recherche d'un emploi ou d'un stage. Pixomondo, Digital Domain, ILM, Sony Pictures, Nikelodeon, The Mill, Disney, pour ne citer qu'eux, étaient présents pour faire passer des entretiens et être à l'écoute d'étudiants à la recherche d'une expérience professionnelle. Si vous n'avez pas pu assister au Siggraph et que vous prospectez, n'hésitez pas à contacter ces sociétés.
Revenons brièvement à l'une d'entre elles, The Mill : nous nous sommes entretenus avec ses représentants qui nous ont fait l'honneur de nous inviter à visiter leur studio à New York. Situé sur l'ile de Manhattan dans le quartier de Soho nous avons découvert un superbe environnement de travail avec une belle ambiance. L'occasion pour nous de saluer les français rencontrés et merci à Vincent et Alex pour leur accueil.

Nous avons eu l'occasion de croiser notre ami Simon Otto, directeur de l'animation sur Dragon, ce fut une rapide salutation en coup de vent mais nous l'avons eu plus longuement au téléphone. Il travaille actuellement sur la réalisation de Dragons 2, dont la sortie est prevue en 2013, et le travail ne manque pas. Il semble que le deuxième volet soit aussi séduisant que le premier. Il nous a tout de même promis de revenir en France nous saluer lors de la promotion du film.



BILAN :

Nous passons évidemment à côté de plein de choses tant les évènements, les annonces et les rendez-vous divers et variés étaient nombreux. Nous n'avons par exemple par parlé ici d'Houdini, Maxon avec Cinema 4D ou encore des autre societé françaises présentes comme Dassault Systèmes et TechViz. Nous vous suggérons donc de consulter les brèves et articles postés tout au long de l'évènement sur 3DVF, qui reviendront plus en détail sur certaines annonces. Comme expliqué en début de reportage, le Siggraph dispose de nombreuses facettes et y aller en équipe n'est définitivement pas un luxe.

Nous avons été cependant surpris par le peu de studios français visibles sur place. Si des studios tels que Mikros ou encore TeamTo avaient fait le déplacement, mais des structures de taille plus modestes auraient un intérêt évident à se rendre sur cette manifestation. Qu'il s'agisse de networking ou de veille technologique, le Siggraph ne faillit pas à sa réputation et se pose définitivement en roi des salons dédiés à nos professions.
Le Siggraph 2012 est désormais terminé mais n'oublions pas l'édition de son petit frère asiatique le Siggraph Asia à Singapour en fin d'année, qui propose lui aussi une excellente fenêtre sur l'industrie et les acteurs de cette partie du monde.
Nous vous donnons rendez-vous fin juillet 2013 à Anaheim avant un retour au Canada à Vancouver en 2014.

Stands
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space