Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-rendu FMX 2011

space

Compte-rendu FMX 2011

Publié le 24 mai 2011 par
space




Outre le Siggraph, à l’échelle européenne c’est là que se donnent rendez-vous la plupart des studios en place sur le marché. Car en plus d’un programme d’une qualité évidente, l’évènement s’avère un excellent lieu de rencontre entre professionnels d’horizons divers, le tout dans une très bonne ambiance, et cela malgré un nombre croissant de participants d’année en année.

 

Du côté des conférences, on soulignera l’attrait évidemment conséquent du public pour celles de l’histoire de Tron, la production de Rango ou la mise en relief de Tangled chez Disney, mais aussi celles de Blue Sky Studio dévoilant quelques brides de son pipeline de production sur Rio (se basant sur une grande quantité d’éléments de décors scriptés et de textures procédurales), ou bien encore celle du sympathique duo que sont Larry Gritz (BMRT, Gelato, vous vous souvenez ?) et Marcos Fajardo, le créateur du moteur de rendu Arnold, dévoilant les évolutions de son moteur au sein des studios Sony Pictures Imageworks.

 

Pierre Coffin et sa présentation de Despicable Me

Nous avons également pu assister à l’étonnante présentation de Weta Digital sur un film de 4 minutes pour parc d’attraction permettant de visiter l’univers du KingKong de Peter Jackson dans une voiture entouré d’une projection en relief à 360°, et encore bien d’autres choses...

 

Initiée par la Commission Paris-Ile de France (qui s’occupe notamment du salon ParisFX), les studios Français disposaient également d’une journée de conférences avec notamment la mise en avant du projet SeaRex (premier film français en Imax Relief) assurée par N3DLand, ainsi que le simulateur de foule développé par Golaem (dont nous vous avons parlé recemment dans les news) avec une intervention d’un Superviseur de Mikros Image l’ayant d’ores et déjà intégré à leur pipeline, ou encore une présentation des derniers projets des studio Cube Creative ainsi que la jeune et dynamique équipe de SupamonkS.

 

A noter également la présence du talentueux et toujours aussi sympatique Pierre Coffin qui a eu l’occasion de présenter l’évolution de l’histoire et des designs de son film Despicable Me.



Scott Ross, fondateur du studio Digital Domain et sa présentation sur l'histoire des studios 3d ou l'équilibre à trouver entre art, technique et business


Nous avons interrogé le professeur Thomas Haegele, responsable du salon et de la section numérique de la prestigieuse Filmakademie, le centre de formation qui est depuis ses débuts intimement lié au Fmx. Il s’avère apparemment très satisfait de constater une hausse conséquente de la fréquentation de l’évènement.

 

Les professionnels comme des étudiants sont de plus en plus sensibles à la qualité du programme. Cette année, un espace dédié aux centres de formation internationaux a justement été mis en place ainsi que des espaces destinés aux recruteurs de nombreux studios (Pixar, Ilm, MPC…) et nous avons même pu croiser de nombreux étudiants de l’école des Gobelins venus nombreux pour profiter de tout ce beau monde.

 


Paul Debevec dévoilant ses dernières recherches en terme de capture 3d et textures

 

Thomas souligne également un point qui devrait avoir son importance dans les années à venir, il s’agit de l’intérêt de plus en plus grandissant des studios de productions de jeux vidéo qui s’impliquent plus que jamais dans la production d’effets spéciaux et d’animation. Ainsi, la convergence des médias et des métiers continue de faire son chemin, comme le montre la présence cette année d’Ubisoft et d’EA, ces derniers étant également en train de développer peu à peu des départements consacrés à la production de film d‘animation basés sur leurs licences de jeux à succès.

 

Outre cette augmentation de visiteurs, la qualité du contenu elle aussi monte en niveau avec notamment la venue de plusieurs grands noms de l’animation tels que Tim Alexander (Superviseur VFX de Rango) ou encore Bill Kroyer cité plus haut, considéré par les spécialistes comme le coréalisateur de Tron pour avoir tenu sur ses épaules toutes les séquences digitales du film… Un autre élément clé de cette édition 2011 concerne l’agrandissement du salon ; jusque-là le FMX s’étendait sur un seul bâtiment (l’ancienne bourse de la ville de Stuttgart), et se voit désormais complété par une structure se trouvant juste en face du batiment principal, permettant ainsi d’ajouter deux salles de conférence supplémentaires à une programmation déjà confortablement chargée.

 


KingKong 360°, une expérience impressionnante et une production pour le moins ingénieuse
pour une immersion en relief destinée aux parc d'attractions

Thomas Haegele admet aussi en tout modestie que le festival d’animation (le Trickfilm-Festival qui se déroulait jusque-là quelques jours avant ou après le Fmx) permet en l'espace d'une semaine de transformer la ville de Stuttgart en véritable capitale de l’animation et des effets spéciaux européenne. Et effectivement, à part Annecy essentiellement axé autour des métiers de l’animation, le FMX se trouve clairement être la plus importante manifestation européene dédiée aux effets spéciaux et à son industrie, et à quelques heures en train de Paris, c’est évidemment une excellente nouvelle!

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space